Protégeons les zombies !

Zombies were people

Nous savons comment les tuer, nous avons fait des recherches pour les connaître, nous avons des livres qui nous apprennent comment survivre en cas d’attaque (Max Brooks inside). Mais pensons nous réellement à eux, humainement ?

 

 

J’ai découvert un petit article de Roger Collier intitulé, Les zombies sont aussi des humains. Ce texte est plein d’humour et rafraichissant. Je vous en conseille la lecture.

Je vous ai fait une petite traduction de mon cru qui respecte l’original le plus fidèlement possible :

Y a t’il une créature plus incomprise que le zombie? Y a t’il une forme d’humain aussi maltraité par les vivants ? Ok, ils sont sales, ils puent, et ils sont repoussants. Grosse affaire! Avant ma douche matinale, mon état n’est similaire. Pourtant les gens ne hurlent pas et ne s’enfuient pas quand je m’approche d’eux. Pourquoi, alors, réagissons nous de cette façon à l’encontre des zombies?

Pensez à la dernière fois où vous en avez vu un. Vous avez probablement hurlé “Reste loin de moi, sale monstre !”. Si les zombies ont des sentiments, cela blesse, vous ne trouvez pas? Peut être avez vous ensuite couru jusque chez vous et fermé votre porte à clé, laissant le pauvre zombie dans la rue, seul. Ou peut être l’avez vous tuez en visant la tête.

Hey, j’ai traversé cela. Dieu sait que moi aussi j’ai tiré sur des zombies. Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est mal, tous ces tirs dans la tête et toutes ces décapitations. Avez vous déjà considéré que peut être c’est nous et non les morts-vivants qui agissons de façon inhumaine?

N’y a t-il pas chez un zombie, au milieu de ses organes en décomposition, un cœur qui bat comme le votre maintenant?

Si vous piquez un zombie, ne suinte t’il pas? Si vous le couper en deux avec une tronçonneuse, ne gémit-il pas? (Je sais que les zombies gémissent en permanence, mais ils semblent gémir très fort quand vous les couper en deux.)

Vous pouvez peut être penser que je suis un activiste au coeur sensible qui s’intéresse plus aux zombies qu’à leurs victimes. Ce n’est pas vrai. Au fond, vous savez très bien ce qui arrive aux victimes, pas vrai? Ils deviennent eux aussi des zombies. Prendre soin des victimes c’est donc prendre soin des zombies.

Et quelqu’un doit se lever pour défendre les morts vivants ! Ils ne sont pas capables de le faire eux même, même ceux qui ont encore des jambes (jeu de mots).

Savez vous qu’un zombie gagne 53% de moins qu’un non-zombie pour le même travail? Savez vous que seulement 27% des ingénieurs sont des zombies? Le nombre de zombies nommé premier ministre du Canada : zéro ! Voilà pour l’égalité !

Pourquoi rendons nous la vie si difficile pour les corps réanimées? En accord avec une récente étude de l’Institut de Recherche sur les morts vivants (Undead Research Institute), 98,7% des gens détestent les zombies pour la même raison : car ils mangent les humains.

Ok, j’ai noté. Personne ne veut être mangé vivant. Il n’y a rien de plus effrayant que cela, excepté parler en public. Mais n’oublions pas que les zombies n’ont pas choisit d’être zombies. Pensez vous que quelqu’un se réveille un matin, et pense “Tu sais ce que j’aimerais manger avec mon café ? Mes voisins”.

Bien entendu, les personnes capturées et partiellement dévorées par des morts-vivants sont un peu responsables de leurs propres fins. Je veux dire, honnêtement, est ce vraiment dur de battre un zombie?

Si vous passiez plus de temps sur un tapis de course que le bras plongé dans un paquet de chips, vous pourriez éviter les zombies facilement. Ils sont aussi rapides qu’un octogénaire alcoolique avec un déambulateur. Et si vous ne pouvez pas sentir leur approche, vous avez un sérieux problème avec votre odorat. En plus il y a leurs gémissements…
Les zombies sont comme les anniversaires de mariages; ils ne parviennent que jusqu’aux inconscients !

Peut être nous, les non-zombies, pourrions nous accepter des membres de la communauté morts vivantes si nous les connaissions plus. Notre ignorance est stupéfiante. La légende urbaine dit qu’ils mangent des cerveaux. C’est un mythe ! Ils préfèrent les entrailles.

Quand on y pense, nous pouvons apprendre une chose ou deux des zombies. Certes, ils attaquent les humains dès qu’ils en ont l’opportunité, mais avez vous déjà vu un zombie poser la main sur un de ses congénères? J’ai un doute. La violence entre zombies est pratiquement inexistante. L’humanité souhaiterait bien dire la même chose.

Est ce que les choses peuvent changer pour les zombies? Est ce que leur sort de morts vivants peut être amélioré ? On ne dirait pas. Les politiciens adorent se vanter de leurs forces policières anti-zombie. Et les électeurs mangent leurs paroles comme les zombies mangent… vous savez quoi.

Est ce que la science nous donne espoir? Est ce qu’il y aura bientôt un remède pour les zombies? C’est peu probable. La communauté zombie ne roule pas sur l’or, et les sociétés pharmaceutiques ne vont pas dépenser des milliards dans un médicament pour un groupe qui ne peut payer qu’en vêtements en lambeaux.

Il appartient à chacun de nous de changer notre attitude vis à vis des zombies. Après tout, si vous vous êtes tordu la cheville et que votre arme est enraillée, et que cela pourrait être vous, là, à la recherche de vos entrailles. Là vous aurez de quoi vous plaindre.

 

Quelques images des militants pour le meilleur traitement des zombies :

Zombies are people

Zombies are people

Nos amis les zombies

Nos amis les zombies

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. Le lien est mort :/

  2. C’est originale avec une pointe d’humour, j’aime bien : ))
    Enfin .. Un bon zombie est un zombie mort 2 fois.

  3. Je veux bien un t-shirt, (aussi la fille avec son t-shirt, elle à un certain charme). Mais c’est vrai que le texte est si original que j’ai bien rigolé. Un zombie est effectivement incompris, et la blague avec le matin amusante.
    “Tu sais ce que j’aimerais manger avec mon café ? Mes voisins”

    Ça ma fait d’ailleurs pensé à ça ! (Attention, humour noir !)
    “-Les camps de concentration ont été une abomination. Quelle idiotie. Mettre des gens dans des fours…. et ne pas ajouter de levure !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*