Actu Survie News Observatoire Survie — 25 janvier 2013
Que cachent les laboratoires P4 ? Danger ou espoir ?

Virus de Marburg

La naissance des laboratoires P4 a été la conséquence d’un incident de laboratoire en 1967 en Allemagne à Marburg. Des chercheurs, qui travaillaient sur des singes verts africains, ont été contaminés par un virus qui a provoqué une fièvre hémorragique, faisant 7 morts sur une trentaine de contaminés. 

Ce virus a été classé agent pathogène de niveau 4 ou NSB4 ce qui veut dire qu’il se transmet par l’air (haute contagion), qu’il est très dangereux (mortalité élevée parmi les gens infectés), qu’il n’existe aucun vaccin pour le prévenir, ni aucun traitement médical pour le guérir.  L’étude d’un tel agent pathogène nécessite donc des mesures particulières de sécurité qui seront mises en œuvre dans des laboratoires dits laboratoires P4 qui vont naître dans le monde entier. 

Ces laboratoires de sécurité maximale sont totalement hermétiques et constitués de plusieurs parties qui fonctionnent comme des sas avec une dépression progressive à mesure que l’on avance vers la zone P4 proprement dite; les portes sont étanches; les déchets sont incinérés sur place à 128°. Les effluents liquides sont décontaminés chimiquement et stérilisés, les chercheurs travaillant dans leurs enceintes sont revêtus d’un scaphandre sous pression positive relié à l’une des prises fournissant de l’air dont le renouvellement est totalement indépendant du laboratoire et quand ils sortent du laboratoire, ils prennent une douche au phénol revêtus de leurs scaphandres; des caméras surveillent continuellement l’activité du laboratoire.

CDC (Center for Disease Control, ou centre de contrôle des maladies) d’Atlanta

L’un de ces premiers laboratoires s’ouvrit  au CDC (Center for Disease Control, ou centre de contrôle des maladies) d’Atlanta aux États-Unis, et à Fort Detrick (laboratoire militaire). En 1999 s’ouvrit en France le premier laboratoire P4 à Lyon, le laboratoire Jean Mérieux.

Image de prévisualisation YouTube

La même année s’ouvrirent ceux du Canada, de la Suède, et du Royaume Uni. D’autres laboratoires s’ouvrent aux États-Unis. Mais alors que la plupart des agent pathogènes de niveau 4 proviennent des forêts tropicales de l’hémisphère Sud, la majorité des laboratoires P4 sont situés dans l”hémisphère Nord. Dans l’hémisphère Sud, un laboratoire de ce type est présent seulement en Australie et au Gabon. Mais cela n’est évidemment pas suffisant, car en cas d’épidémie, la capacité offerte par les structures existantes sera insuffisante pour répondre efficacement aux besoins de diagnostic et de recherche. 

D’où la naissance en 2005 du projet EHSL4 (European High Security Laboratories level-4) visant à améliorer et maintenir la coopération, la communication et l’échange d’informations entre les pays européens possédant les laboratoires de bio-sécurité de niveau 4 (BL4). Ceci afin de permettre une réponse rapide, efficace et coordonnée aux menaces pour la santé de la population européenne résultant d’une infection naturelle par un agent de classe 4 ou d’une dissémination volontaire.

EHSL4 est développé pour faire face à l’émergence d’agents infectieux hautement pathogènes, incluant les agents extra-terrestres et le dangereux virus de zombification. Ce dispositif devrait favoriser et coordonner les activités de recherche, fondamentale et appliquée. Il devrait également permettre de développer les capacités de diagnostic, de mettre en place et d’organiser des centres de ressources biologiques, en lien avec le réseau BBMRI * (Biobanking and Biomolecular Ressources infrastuctur). Le projet EHSL4 prévoit enfin d’assurer la formation des chercheurs dans les domaines de la sécurité et de la sûreté biologiques, ainsi que la mise en place d’une structure de gouvernance, « ou plutôt d’un organe de coordination ».

Dans ce cadre, les capacités de certains laboratoires existants pourront être accrues, de nouvelles structures seront créées et l’accès à ces nouveaux outils sera organisé pour les pays non dotés. Les activités de recherche qui seront développées devront permettre d’apporter des réponses aux problèmes de protection de la population, de diagnostic et de traitement des personnes infectées.

Labo P4 Jean Merieux – Lyon

La coordination de ce projet a été confiée au laboratoire P4 Inserm-Jean Mérieux de Lyon, dont les performances et les méthodes d’organisation ont été reconnues par les autorités européennes. Une dizaine de pays européens ont dès à présent manifesté leur intérêt pour ce projet qui demeurera ouvert à l’ensemble des États intéressés.

En 2007 un laboratoire c’est ouvert à Genève en Suisse, voici un reportage sur cet espace aménagé au sein du laboratoire central de virologie des HUG

Image de prévisualisation YouTube

Mais ces laboratoires P4 sont, vous le savez, des armes à doubles tranchants. Ce sont, à la fois, le seul espoir des survivants en cas d’épidémie mais également des zones à risque élevé malgré les précautions drastiques, puisque, comme vous le savez, la plupart des virus de zombification se sont échappés de ces laboratoires. Vous trouverez donc ci-dessous la liste des villes où sont implantés ces laboratoires P4 dans le monde et qui peuvent être soit les points d’émergence de l’infection, soit les zones sécurisées qui représenteront l’avenir des survivants… 

Afrique du Sud – Johannesburg – National Institute for Communicable Diseases
Allemagne – Berlin – Institut Robert Koch
Allemagne – Hambourg – Bernhard Nocht Institute for Tropical Medicine
Allemagne -Île Riems -Institut Friedrich Loeffler
Allemagne -Marburg -Hesse Université de Marbourg, Institut de Virologie
Australie -Geelong -Victoria Australian Animal Health Laboratory
Australie -Brisbane - Queensland Queensland Health Forensic and Scientific Services
Australie -Melbourne -Victoria Victoria Infectious Diseases Reference Laboratory (VIDRL)
Australie -Sydney -New South Wales Centre for Infectious Diseases and Microbiology Laboratory Service (CIDMLS) et The Institute for Clinical Pathology and Medical Research (ICPMR)
Canada -Winnipeg -Manitoba Laboratory Centre for Disease Control, National Microbiology Laboratory
États-Unis -Atlanta - Georgia Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC)
États-Unis -Atlanta - Georgia Center for Biotechnology and Drug Design, Georgia State University
États-Unis -Fort Detrick -Maryland U.S. Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (USAMRIID)
États-Unis - Galveston -Texas Center for Biodefense and Emerging Infectious Diseases, University of Texas Medical Branch
États-Unis - Hamilton - Montana NIAID Rocky Mountain Laboratories
États-Unis - San Antonio - Texas Southwest Foundation for Biomedical Research
France - Gerland - Lyon P4 Jean Mérieux, INSERM
Gabon - Franceville - Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF)
Italie – Rome  - Lazzaro Spallanzani Hospital, National Institute of Infectious Diseases
Royaume-Uni – Londres - Angleterre Centre for Infections, Health Protection Agency
Royaume-Uni – Salisbury – Angleterre Centre for Emergency Preparedness and Response, Health Protection Agency
Russie – Koltsovo – Novosibirsk Centre de recherches d’état de virologie et de biotechnologie VECTEUR
Russie – Kirov – Kirov Institute of Microbiology, Russian Ministry of Defense
Russie – Sergiyev Posad – Moscou Virological Center of the Institute of Microbiology, Russian Ministry of Defense
Suède – Solna – Stockholm Swedish Institute for Communicable Disease Control
Suisse – Genève – Hôpitaux Universitaires de Genève
Suisse – Spiez – Office fédéral de la protection de la population

 

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

41 Commentaires

  1. Dans la fiction les virus sortent de ces laboratoires, cependant en réalité j’imagine que les mesures de sécurité sont tellement drastiques que je pense qu’il s’agirait plutôt d’abris que de foyers d’infection.

  2. “tu imagines”
    quand je vois des site SEVESO exploser ou laisser fuir des gaz pendant plusieurs jours, je pense qu’on est pas à l’abris…
    Sans parler des mesures de sécurité classiques, imagine les conséquences d’ un incendi, une explosion, un acte terroriste…

    • Oui sauf que SEVESO c’était il y a 40 ans et c’est arrivé une ou deux fois sur des centaines voire des milliers de laboratoires dans le monde, et là c’est autrement différent. Pour ce qui est des incendies, explosions ou actes terroristes je pense que ceux qui ont créé le bâtiment ont bien prévu la chose. Ils ne rigolent pas avec des bâtiment de ce genre.

  3. Espérons qu’en cas de panne de courant et informatique les systèmes de rechange fonctionneront mais surtout que tout ces virus de niveau 4 ne pourront pas s’échapper comme ça..

  4. Pour ma part, cet article est très instructif. J’ai eu l’occasion de discuter avec un archi qui a monté des labo des niveau 3 (le niveau 4 étant une zone tampon supplémentaire) Car les immeubles ‘transpirent”, il faut donc les rendre étanche. Mais le tout est que les systèmes de décompressions fonctionnent tout le temps et en cas d’attaque zombies, si l’électricité tombe. C’est comme pour le nucléaire, une bonne à retardement.

    • J’imagine, enfin j’espère qu’ils ont un moyen de destruction du contenu en cas de force majeure…

    • il faut savoir que déjà les virus sont dans des zones hermétique donc des frigo/congelateurs, et si il y a problème, il doit certainement avoir dépressurisation des compartiments…
      et pour les centrales nucléaire, il y a des sécurités, donc a chaque problème la centrale est capable de se couper toute seule !

  5. Ouoh ouoh ouoh ouoh! (merci bieber)

    Calmos, à l’origine de cette somptueuse idée nous avons eu l’armée. Les architectes ayant crée les plans de ses forteresse (anti-atomique dans un temps) sont fait pour interdire la sortie des virus et bactéries dangereuses de sortir. En cas de fuites, la première chose est une étanchéité des zones à risques, puis un état de pyrolyse (soit environs 650°celsius à 850°c). Si jamais il y à une panne de courant, de véritable et somptueuse machine nommé Générateur résistant au IEM prennent le relais.
    Bien entendu, il y à toujours un risque de défaut électronique ou électrique, c’est pourquoi pour un même réseau, 5 constructeurs différents. Si l’électronique tombe vraiment en rade, les SM (système mécanique) prennent le relais… Vaux mieux pas être dedans au même moments, car le système ne connaîtra que la fermeture.

    Apres, il ne faut pas confondre uranium avec être vivant… Le nucléaire est déjà une bombe a retardement des son lancement. Pour les virus, c’est un oeuf blindé en titane et caoutchouc munis d’une source de chaleur extrême en cas de problème.

    En cas de fuite, c’est la destruction du bâtiment par incinération, détruisant certainement les bâtiments autours. Et non, ces bâtiments ne sont pas des abris, mais des dépôts importants de virus naturel et militaire.
    Donc, si les terroristes veulent attaqué le bâtiment, il vont avoir beaucoup de mal, car le bâtiment serait sur une trentaine ‘ souterrains. Le bâtiment est dans un temps blindé à la sarcophage anti atomique. Pour la fuite, c’est simplement la destruction de tout type de virus en laboratoire ou “frigo”.

    Noté que les informations suivantes ne sont qu’un bref résumé… des moyens de sécurité d’y il y a 13 années en arrière. Alors imaginer maintenant se qui se passer si quelqu’un tentait d’avoir accès au virus et des système de vérification :)

    • Merci pour ces infos :) Effectivement je pense qu’il ne faut pas tomber dans la paranoïa.

      • je ne suis pas du genre parano (je ne suis pas l’auteur de cet article mais j’ai contribué à sa mise à jour et donc je me suis renseigné sur le sujet.), je serais plus “fataliste”. Mais il s’avère que je pense que si tout est prévu, l’esprit humain est assez tordu pour trouver une faille…

    • oui merci
      mais je pense qu’on n’est jamais à l’abris de quoi que ce soit, le crime à toujours une longueur d’avance…

      • De toute façons, il restera la bombe nucléaires en cas de problèmes xD Sachant se que peux faire une bombe atomique, il reste a voir la bombe nucléaire LOL

        • Ba ta tout faut la bombe atomique= la bombe nucléaire puisque il marche a le même atome ( uranium 245 )
          et le même fonctionnent ( chaines de réactions atomique ) se qui ne se ressemble pas ses le niveaux de degat sachant que les bombe nucléaire son créer avec l’utilisation de Réacteurs Nucléaire super avancé ) !merci

          • “Ba ta tout faut la bombe atomique= la bombe nucléaire puisque il marche a le même atome ( uranium 245 )”
            Tu à oublié le Plutonium… Et la bombe H est la seul bombe dite atomique. Se fut d’ailleurs la première bombe atomique de l’histoire. (donc elle mérite son nom de bombe Atomique).

            “et le même fonctionnent ( chaines de réactions atomique ) se qui ne se ressemble pas ses le niveaux de degat sachant que les bombe nucléaire son créer avec l’utilisation de Réacteurs Nucléaire super avancé ) !merci”
            Hein hein… Tu repassera, si ils n’ont pas le même niveau, c’est que cela n’est pas la même chose. C’est comme comparez DayZ et WarZ, deux jeux de zombies, oui… Mais deux jeux totalement différent par leurs gameplay et les mentalités des joueurs. D’ailleurs, quand tu lira ça, fait donc des efforts d’écritures, j’ai eu du mal à comprendre ta phrase.

            Pour répondre à Fallonne, L’armée à toujours une longueurs d’avance, c’est bien pour ca que ses sont toujours les militaires qui meurt dans les films et jeux vidéos, histoire de dire “Nous sommes Perdus !”. Apres, il faut prendre aussi conscience du fait que même le directeur le plus haut du bâtiment na aucun et ne peut donner accès au Virus sans passer par les organismes comme l’OTAN ou l’ONU (il me semble que c’est quelque chose comme ça, vis à vis des intérêts mondiaux)…
            Sinon, dite vous que la mort nous attend à chaque seconde, d’ailleurs tu reprend un ver ou un asticot ?

          • Je suis surpris de ta confusions Les Crocs, toi qui ma tout expliqué vis à vis des armements. Tu a confondus Bombe H (soit la puissance dun comburant ou 5 a 10 fois plus puissant) avec Bombe A. Bref, beau documentaire.

  6. Apres, sachant que ses bâtiments sont vers de grosses agglomérations, je doute que se ne soit pas extremement sécurisé :D

  7. Je suis d’accord avec Mat. Si l’être humain et les technologies sont si évoluer pour concevoir des bâtiments hautement sécurisés, ils le sont tout autant négativement.

  8. C’est un poile clicher et idiot se que je vais dire mais sa me fais quand même méchamment penser a umbrella moi tous sa, le contrôle et l’étude des virus c’était un peu leur première objectif ! (bon après y a eu la revente en tant qu’arme et tout mais bon …)

  9. Pour répondre à Fallonne, Reprise, paragraphe trois:
    L’armée à toujours une longueurs d’avance, c’est bien pour ça que se sont toujours les militaires qui meurt dans les films et jeux vidéos, histoire de dire “Nous sommes Perdus !”. Apres, il faut prendre aussi conscience du fait que même le directeur le plus haut du bâtiment na aucun et ne peut donner accès au Virus sans passer par les organismes comme l’OTAN ou l’ONU (il me semble que c’est quelque chose comme ça, vis à vis des intérêts mondiaux)…
    Sinon, dite vous que la mort nous attend à chaque seconde, d’ailleurs tu reprend un ver ou un asticot ?

    -J’ai fait une belle faute, tout mes excuses.

    • tu penses vraiment que l’armée a toujours une longueur d’avance? je ne suis pas certain, regarde les conflits qui durent des années, ou les actes terroristes…

    • Vue sous cet angle, certes, mais technologiquement, ils restent tout de même en avance.
      Apres, si on parle des conflits comme l’Afghanistan, prenons exemple des talibans. le plus gros problèmes reste que les militaires sont censé protéger les innocents, hors les talibans combattent dans des villages où habite des civiles. Donc oui, les militaires sont forcé de respecté la doctrine “sauvé les innocents”.
      Pour les actes terroristes, une bombe reste une bombe, tout le monde peut en faire une. Il suffit d’être financer.

      Mais le but des armées est de protéger un pays, se qu’ils font comme ils le peuvent. Un exemple tout simple… La conquête spatial c’est faite par l’armée qui désirait des projectiles, le fusil fut crée pour convenir à la guerre, les virus sont fait pour éliminer une population. Bref, après, je me trompe car je ne comprend pas vraiment le points de vue et reste braqué sur le fait que l’armée à toujours tenter de subvenir à la sécurité des gens. (Apres, se qu’il faudra compter se sera la mentalité suite à la possibilité d’arriver des zombies et de leurs expansions.) Là en revanche, il y aura désertion car se sera…humain.

      • je suis d’accord sur le fait que l’armée protège mais quand il s’agit d’anticipation sur le terrorisme, c’est toujours délicat. Dans l’absolu ce n’est pas parfait car il y a toujours et tous les jours des attaques terroristes et même aussi en France.
        Du fait d’un groupe ou d’un individu.

        pour revenir à l’histoire des labo P4, ils sont bien protégés contre un maximum d’éventualités. Mais pouvons nous anticiper tous les soucis qui pourraient avoir lieu? Le tabac, l’amiante, aujourd’hui la pilule…
        Demain on nous dira que telles ou telles choses qui n’ont pas de risque pour la santé aujourd’hui sont trés nocives, voir mortelle!

  10. Ce n’est pas faux… je doute qu’ils y aient pensé. Là tu ma pris de court :)
    Mais je doute que fumé ne soit possible dans ces installations, mais on ne sait jamais. en revanche je doute pour l’amiante, sinon ils l’auraient déjà supprimé, généralement les virus sont frigorifié à des températures faites pour les garder en léthargie. Et vue qu’il faut un certaine temps avant qu’une température n’augmente sans source de chaleur. Je doute d’une éventuel fuite de se coté. (Je crois que je divague.)

  11. En tout cas moi perso, je suis pas trop trop rassurée de savoir que pas très loin de chez moi y a des virus méga dangereux ! Même s’ils sont léthargiques. Après je ne doute pas des capacités de notre armée mais bon … j’me méfie quoi lol on sais jamais.

    • la prévention et l’anticipation sont les maitre-mots de la survie lors d’une apocalypse zombie!

    • Fallonne, tu veux quelques chose d’encore plus cinglé ? Tu savais que les moustiques survive à l’hiver dans les maisons ? Et qu’ils sont incroyable en ce qui concerne le transfert du paludisme (L’europe connus les plus grandes crise de paludisme pendant l’hiver).
      D’ailleurs Mat, les moustiques ont en parle pas vraiment dans une apocalypse zombie, tu veux nous faire un petit article ?

  12. Je pense que tout est fait pour que ce soit sécurisé au max …
    Mais j’ai toujours pensé que si un jour un virus Z apparaît (bon ok c’est peu probable) ça serait pas un truc naturel, mais issu d’un laboratoire … Je suis sur que plein de scientifiques adoreraient en crée un, ce qui d’après ce que j’ai lu n’est pas totalement impossible (scientifiquement parlant), notamment en croisant les virus de la rage et de la grippe.
    J’aurais du faire scientifique … Ça aurait été mon Graal ^^

    • j’ai fait un dossier sur le zombie et la science:
      http://www.zombiesworld.com/zombie-et-science-interview/
      et
      http://www.zombiesworld.com/le-zombie-et-la-science-fiction/
      si jamais tu veux approfondir tes connaissances

      • Merci Mat pour ces liens … Mais je les avais déjà lu !!! ;)
        Ils sont très intéressant d’ailleurs !

        Je suis fan de zombies (et autres atrocités ludiques) depuis mes 8-10 ans et je suis passionné de sciences …
        J’avais vu un reportage sur des parasites qui infestaient des crevettes pour les forcer à remonter à la surface au moindre remous qui sont souvent issus d’oiseaux échassiers … Ils sont bouffer et le parasite se développe dans l’oiseau, puis il éjecte ses oeufs (ou spores) dans ses fientes … Et le cycle recommence ! :)
        Je devais avoir 12 ans quand je l’ai vu et j’ai tout de suite fait le rapprochement avec la zombification, depuis, je m’intéresse au sujet ;)
        Lire ce genre d’article est donc un grand plaisir !!! Continuez comme ça les gars

        • merci! c’est super d’avoir des retours via les commentaires. C’est motivant pour aller toujours plus loin!
          à venir, les armes blanches, les soins dentaires…

  13. un bonne fiche sur un sujet intéressant merci !(j’habite a Lyon et mon pére m’avait déja parlé vaguement du labo P4 mais n’a pas su m’en dire autant)

    • de rien
      si tu as l’occasion de t’en approcher, fais nous un reportage!

  14. Et si c’était l’armée elle-même qui diffusait le virus dans un but militaire ou politique et qu’elle en perdait le contrôle? (pensez aux films “Alerte!” avec Hoffman ou encore “V pour vendetta”, dans lequel l’épidémie est un calcul politique)
    Ce qui fait peur avec l’armée (pour y avoir fait un court séjour…) c’est qu’en cas d’épidémie incontrôlable ils seraient bien capables de dézinguer tout les revenants même si ça tuer beaucoup de vivants… faut voir l’armée qui pète un plomb dans “28 jours plus tard” et encore plus dans “28 semaines plus tard”… ils butent tout ce qui bouge! Naplam, lance-flamme, bombe H, minigun, …
    **SPOILER**
    Au final le virus se répand quand même de nouveau d’ailleurs! Les zombies envahissent Paris :’(

    Le problème c’est bien ça: les gens qui seront responsables de l’éradication du virus dès sa première apparition pourraient bien y voir d’autres applications, pacifistes dans le médical, stratégiques (avantage sur tous les autres pays), … et si c’était l’Iran ou la Corée du Nord qui l’inventaient?
    Après il y a une autre application, lucrative celle là: on zombifie des gens et on les utilise comme “serviteurs” (pour pas dire “esclaves”) dans les supermarchés par exemple –> “Shaun of the dead”

  15. Pingback: Les laboratoires P4, risque d’épidémie zombie ? | ScientiGeek - La symbiose du geek et du scientifique

  16. Et si ce virus était déjà en nous? Une pandémie de masse fulgurante et incontrôlable serait en conséquence.

  17. Honnêtement j’ai peur de rien dans la vie, mes voir un virus de cette t’elle ampleur me fait peur, les zombie non mes les humain, leurs réaction serrez: Tuai pour survivre, même si pour nous dans le font nous pensons: S’entraider, tué les vilain zombie…
    Enfin bon ce qui me fait encore peur ses de voir l’état préparer des exercice de préparation contre une invasion comme le FEMA (voir: http://www.zombiesworld.com/fema-preparation-invasion-zombie/) honnêtement ont entends jamais parler de virus P4 au info télévisé, et pareil pour la Zone 51, aucune info de ce qui ci passe la haut, qui dit que l’état et les laboratoire P4 essaie pas dans des zone garder secret défense, de faire des test de virus sur des humain mort voir même des vivant qui ce porte Cobaye (oui je vais loin mes imaginons.), et qui dit que ceci pourrez tourné mal, que le chose faire effet diverse et le gars ce mes à bouffée (pardonnez moi de expression), et que le scientifique ce faire croquer et que le zombie et très très puissant et qui cavale comme un malade à l’entente de bruit , voir même au sens d’odorats du sang, ce qui nous rendrais vraiment vulnérable et que la personne, je dit bien PERSONNE, et au courant et que la ont entends les agence t’elle que le FEMA etc… dit au média de prévenir sur une contamination à très haut niveaux (P4), les humain vont direct vouloir s’armée, ce barricader, et essayer de survivre fin bref.
    Je vais peut-être au niveaux de la paranoïa vous allez me dire, mes imaginons que cela soit bien réelle et que nous citoyen du peuple nous ne somme pas au courant… ses pas très sympas car voir les Agence de prévention sur la santé etc… (FEMA et autre) faire des exercice de préparation, déjà au vue du titre EXERCICE DE PRÉPARATION… ça ma mis un gros gros doute, après faut voir, fiction ou réalité…
    Sinon très très bon article merci.

  18. la fiction s’arrête, la ou la réalité prend place. Reste à savoir où nous situons-nous dans cette limite.

  19. Oui exactement.

  20. il existe un virus assez proche du virus zombie mais pas jusqu’a le re fonctionnement du corp apres la mort qui meme sur google ne divulgue pas tout il se nomme le virus ”b9k” jusqua present pas de remède pour ce virus comme la plus part des virus et qui et tout a fait récent environ 1ans 2ans qui possede tt les caracteristique zombie sauf le re fonctionnement du cerveau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*