Rapport n°17 – Vision d’horreur

journal d un geek en territoire zombie

 

Chapitre 2.0

 

Rapport n°17 – Vision d’horreur

 

Nous avons passés deux jours dans la cabane de pêcheur, à discuter toute la journée, très excités par la présence de Nina, surtout Micka qui s’est afféré dans tous les sens pour impressionner notre charmante invitée. C’est bon de voir une nouvelle tête au sein de notre petit groupe. Une présence féminine commençait sérieusement à manquer et le jolie visage de Nina nous change de celui tout ridé et sévère de Thérèse. Et une fille qui ne dit rien et ne nous saoule pas toute la sainte journée avec des problèmes existentiels c’est vraiment le pied.

Une fois remis de nos émotions nous avons repris la route avec beaucoup d’entrain, bien décidés à continuer sur notre lancée et agrandir notre groupe. Nina était très souriante, on devinait sans difficulté la joie d’avoir quitté ses tortionnaires.

Le chemin à été plutôt calme, nous avons marchés à travers champs durant deux longs jours campant dans les bois pour la nuit jusqu’à ce que nous arrivions dans un petit village qui semblait abandonné. Nous avons observés les lieux pendant plusieurs heures afin d’éviter de reproduire l’incident que nous venions de vivre. Nous comptions également faire le plein de vivres et de nouveaux équipements car l’hiver approche et nous ne sommes absolument pas près à l’accueillir. De nombreux zombies arpentaient les rues, gémissants et traînant leurs lambeaux sans réel but. Il nous faudrait donc nous montrer très prudents. Afin d’agir méthodiquement nous avons choisis de visiter les lieux maison après maison. Afin d’éviter toutes surprises Nina et Eliator étaient chargés de surveiller les issus pendant qu’avec Micka nous fouillions chaque pièce minutieusement.

A l’approche de la rue principale l’ambiance était des plus sordides, la plupart des habitants avaient dû fuir dans la panique, abandonnant sur place leurs occupations et laissant leurs véhicules, portes ouvertes et clés sur le contact, en travers de la route. Les morts-vivants rôdaient ici et là et il nous a fallut nous faufiler par l’arrière de la première baraque afin de ne pas trop attirer leur attention. J’ouvrais la route à coup de machette suivie de Micka puis de Nina et enfin d’Eli qui terminait le travail en achevant ceux qui auraient survécus. La porte était bloquée, nous avons donc dû la forcer au pied de biche pour pénétrer dans la première demeure. En entrant une horrible odeur de mort régnait sur le couloir. Dans le salon, un homme était pendu à une poutre le bas du corps dévoré. Visiblement un bouffeur se baladait dans la baraque et nous sommes très vite tombés dessus. En sortant de la pièce un petit garçon d’à peine dix ans, le bas du visage explosé, fonça sur moi. Je m’apprêtais à frapper quand Nina lui fracassa le crane à l’aide de son pied de biche. C’était la première fois que nous tombions sur un enfant contaminé et nous étions tous sous le choc. Particulièrement Nina qui se figea, tomba à genou en pleurs et dit d’une voix fluette:

- Il ressemblait à mon petit frère… Théo, tu me manques !

Après l’avoir réconforté elle nous expliqua qu’elle avait dû tuer sa propre mère ainsi que Théo après qu’un zombie les ait attaqués en pleine rue. Sa mère et son frère avaient été mordus mais cette dernière réussit à abattre le bouffeur avant qu’il ne s’en prenne à Nina. Après l’attaque, elle prit la route seule, avant d’être capturée par Daniel et Nadia. Le père de Nina n’avait hélas pas pu les aider car il était mort dans un accident de voiture alors qu’elle n’avait que neuf ans. Après ces aveux Nina semblait soulagée et retrouvait petit à petit la parole.

Aucun autre bouffeur ne nous surpris mais une autre vision d’horreur nous attendait. A l’étage était allongées, sur un grand lit, la mère de famille et une petite fille blottie contre elle, baignant dans leur sang. Elles avaient toutes les deux été abattues d’une balle dans la tête. Une troisième mare se trouvait de l’autre coté de la mère, sans doute la place de l’enfant que Nina avait achevé. Il n’était pas très compliqué d’imaginer les dernières heures de cette famille. Eli insista pour remettre l’enfant là où il aurait dû pousser son dernier soupir, auprès des gens qui l’aimaient. Puis nous avons refermé la porte de la chambre et sommes passés à autre chose.

La maison était assez grande et nous avons récupéré un peu d’équipement pour l’hiver, de l’eau et de la nourriture et surtout de quoi préparer un sac pour Nina afin qu’elle ait ses propres affaires. Pendant que nous terminions de fouiller le salon Nina est sortie du garage et c’est écriée :

- Hey les gars regardez comme c’est la classe, un Longbow, comme celui que j’avais. Je vais m’éclater avec ça!

Elle tenait entre ses mains un superbe arc en bois avec quelque flèches dans un carquois. Nous étions heureux de la voir aussi enthousiaste.

Les autres maisons du village nous réservaient encore quelques macabres surprises mais c’était à présent notre lot quotidien. Nous avons tués encore de nombreux bouffeurs ce jour là dont plusieurs enfants mais notre butin nous réconforta un peu. Nous avons à présent tout l’équipement nécessaire pour affronter l’hiver et assez de la nourriture pour plusieurs jours voir semaines. Il a d’ailleurs fallut prendre un cinquième sac que nous portons à tour de rôle. Nous avons choisi la petite église du village pour passer la nuit après avoir barricadé chaque porte avec les bancs de messe.

En ce moment Eli est perché dans le cloché et, pour changer, fume la pipe. Micka est assis près de l’hôtel trillant les affaires et surtout matant, discrètement, la jolie Nina qui est bien trop occupée à graver quelque chose sur son arc pour le remarquer. C’est marrant mais j’ai vraiment du mal à les imaginer ensemble. Ils ont quasiment le même âge mais ne se ressemble pas du tout physiquement, un peu comme Mario et Peach. Je suis curieux de voir comment il va lui faire la cour, ça promet d’être épique.

 

 

Jérémy

 

Ma page Facebook

Auteur

jérémy

Maintenant que c'est l'apocalypse comment je vais faire sans mes consoles de jeux.

Articles relatifs

14 Commentaires

  1. Merci pour ce nouveau rapport. J’en suis fan, et l’attente sera très longue et dur :)

  2. Super comme d’habitude. Vivement la suite.

  3. J’aurai qu’une critique a faire…

    C’est trop court ^^

    Super travail comme toujours ;)

    • Oui tu as raison trop court !

  4. Moi personnellement j’adore :D super travail.

  5. J’adore toujours autant :) Vivement la suite.

  6. Merci pour vos encouragements. Pour la longueur je pense que pour un format web il ne faut pas trop long sinon ça fatiguerait les gens même si j’aimerai en écrire plus.

    • tu as raison pour la longueur, quand c’est trop grand je sais que perso je saute des lignes et je “galaire” a la retrouver ( je suis blond hein, on ce moque pas :) )

  7. Il me tardait ! Super encore une fois !

  8. Juste énorme ! J’ai vraiment accroché et comme ces “bouffeurs”, j’ai tout bouffé en une journée ^^’ J’attends avec impatience le prochain rapport. Bon courage dans ta quête à travers ce royaume parsemé de démons, n’est-ce pas “Geek” défonceur de sac à, tripes trainantes au sol et Eli, personnage imaginaire de ta communotée d’assassin ;)

    • Content qu’il soit perçu comme un assassin^^

      • “Eliator s’était bien caché, même nous, nous ne savions pas où il se trouvait.” , “…il tire de plusieurs endroits différents sans qu’on ne le voit se déplacer.” ou encore “Il eu juste le temps de lui crier “Il veut me buter!” qu’Eli apparu derrière lui et l’égorgea…” sans compté qu’à un moment dans le chapitre 1 que je ne trouve pas, le hero de l’histoire qualifie Eliator d’Assassin en référence à assassin’s creed je pense avec sa capuche et sa cape. Normal qu’il soit perçu comme un assassin :p Sinon très bon réçit ou devrais-je dire très bons rapports, continue j’attends le prochain avec impatience :)
        P.S. : Sorry pour les romans/commentaires, j’aime bien écrire :$

        • En effet tu aimes ça mais tu as raison^^. Ouai c’est vrai que je le montre bien et je pense que dans la suite il sera à nouveaux mis en avant en mode Warrior

  9. Un bon rapport comme toujours, continu comme ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*