Rapport n°8 – Préparatifs

 

Chapitre 1.0

 

Rapport n°8 – Préparatifs

 

Notre projet de partir de mon appartement est toujours d’actualité, il l’est même plus que jamais. En effet je crois que ce rapport sera l’un des derniers que j’écrirai ici. Nous avons pris la décision de partir dans les jours qui viennent et nous préparons ce départ depuis notre rencontre avec la “guilde”. Oui c’est le nom qu’Eliator a voulu donner au gang qui sévit sur la ville. Ça devait être “la guilde des roublards” mais j’ai insisté pour simplifier.

Bon je vais maintenant aborder notre préparation ; on ne sait jamais, si vous tombez sur ces textes, cela pourra peut-être vous orienter sur les choses à faire ou à ne pas faire.

Pour commencer nous nous sommes partagés les tâches. Comme il est sans doute plus ingénieux que moi, Eli a à son tour fouillé l’immeuble à la recherche de ce qu’il pourrait trouver pour nous aider. De mon coté je me suis servi du toit pour observer les alentours aux jumelles, jumelles que nous avons trouvées lors d’une précédente sortie.

Pendant ces quelques jours perchés (non, je n’étais pas drogué), j’ai pu noter sur la carte quelques indications sur les rues qui m’étaient possibles de voir. Autant dire assez peu mais c’est déjà ça. J’ai ainsi vu quelques encombrements ou carrément des routes bloquées. J’ai aussi bien avancé sur l’itinéraire que nous pourrions prendre. J’y ai repéré les différentes boutiques ou autres lieux où nous pourrons nous approvisionner si la guilde n’a pas déjà fait la razzia. En parlant d’eux, j’en ai aperçu quelques uns. Visiblement ils parcourent la ville de long en large, ce qui ne va pas du tout faciliter notre fuite. Je pense qu’il nous faudra plusieurs jours pour atteindre la périphérie. Entre les zombies et la guilde que nous devrons éviter ainsi que les routes impraticables nous allons devoir nous mesurer à un véritable parcours du combattant.

De son coté Eliator a bien bossé. Il nous a dégoté un gros sac de randonnée chacun. Ce qui sera bien utile pour trimbaler tout notre barda. Voici d’ailleurs la liste de ce qu’il a préparé pour chacun de nous :

—Un duvet

—Une trousse de soin

—Des lampes

—Des rechanges et trucs pour l’hygiène

—La carte

—Une gourde et d’autres récipients pour l’eau ou autres

—Des vivres pour 2 ou 3 jours

—Un réchaud (un pour deux cette fois-ci)

—Et quelques bricoles personnelles

Nous prévoyons aussi d’aller visiter un magasin de sport pour se trouver une tente et d’autre matériel de camping afin de ne pas être embêtés pour la suite lorsque nous serons en pleine campagne.

Il a aussi trouvé de quoi nous bricoler des armes, histoire de se défendre de plus loin qu’avec un simple couteau et plus silencieusement qu’avec un pistolet. Il a fabriqué des sortes de lances avec des manches à ballais au bout desquels il a fixé des couteaux de cuisine. Au pire ça nous servira de bâton de marche. Il s’est aussi fait un lance-pierre plutôt puissant avec un vieux bout de caoutchouc. Il prévoit de s’en servir pour chasser et de ce coté là je lui fais entièrement confiance.

Dorénavant il ne nous reste plus qu’à fignoler nos préparatifs et nous pourrons partir. Nous serions bien tentés de prendre des vélos pour aller plus vite mais nous serions plus voyants non seulement pour les zombies mais aussi pour la guilde. Je vous parle de vélo car vous l’aurez compris : se déplacer en voiture dans une ville pleine de rue sbouchées ou de tas de détritus est beaucoup trop dangereux.

Maintenant se mêle à l’excitation du départ un peu de mélancolie. Plus que quelques jours et je dirai au revoir à mon appartement et à mes consoles pour dire bonjour à une ville pleine de tarés qui cherchent soit à me buter ou soit carrément à me bouffer.

 

Jérémy

 

Ma page Facebook

 

Auteur

jérémy

Maintenant que c'est l'apocalypse comment je vais faire sans mes consoles de jeux.

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*