Films Vidéos — 03 octobre 2012
RESIDENT EVIL 5 : RETRIBUTION – Avis après séance

Gargarr a été courageux, il a fait partie des premiers à aller voir les nouvelles acrobaties de Milla Jovovich en 3D. Est-ce qu’il a aimé le film ? À vous de lire :

 

Alors, RESIDENT EVIL : RETRIBUTION je dirais plutôt –>

Resident Evil : Deception.

 

 

 

Oui, déception car on nous prend encore pour des pigeons, car rappelons que Resident Evil est une licence de jeux vidéo, un survival-horror, dans lequel l’accent est mis sur l’angoisse du joueur. Or Paul W.S. Anderson nous montre encore une fois un film dans lequel on n’angoisse pas du tout et où on ne voit quasiment pas de zombies.

Donc pour ne pas changer des autres films, Resident Evil : Retribution est un bon film d’action, allez on va être gentil on va dire qu’il s’agit d’un survival potable, mais il n’est encore une fois pas question d’un film de zombies angoissant et flippant.

 

Donc, bilan d’après séance : allez-y pour voir un “bon” film d’action mais pas pour voir un film de zombies. Vous y verrez quelques étalages de virilité au féminin – ça change un peu.

Image de prévisualisation YouTube

 

note6

 

Auteur

Etudiant en réalisation à l'EICAR (Saint-Denis) et attiré depuis plusieurs années par l'univers zombie, cette attirance se "confirme" et pousse à passer de simple consommateur de film et jeux vidéo à l'écriture et la réalisation de films et projets photos lié à cela.

Articles relatifs

5 Commentaires

  1. Déception?
    Effectivement!
    J’en sors et si il y a de l’action, il y en a même trop.
    Manifestement le film a eu des moyens car visuellement tout est bien, mais après le 50ème back flip de milla, on se demande s’ils n’auraient pas du investir dans le scénario plutôt que dans de la 3D qui n’apporte rien (le coup de la balle au ralenti qui vient vers vous, vous ne l’avez pas bien vu la première fois? Ne vous inquiétez pas, on la refait 3 fois encore).
    Bref une histoire qui est de plus en plus incohérente d’épisode en épisodes, avec des ellipses qui frisent carrément le passage dans une autre dimension tellement on ne voit pas le lien… Vivement un reboot!

  2. Voyez ce que j’endure pour vous x)

  3. Résident Evil….. Une de mes plus belles expériences de joueur! Alors quand on apprend que ce jeu mythique va être adapter au cinéma, on ne peux que se réjouir. A noter également que Resident Evil est le premier blockbuster avec en tête d’affiche des zombie (plus de 30 millions de dollar). Mais malheureusement pour nous, fan de la franchise, c’est Paul W S Anderson qui obtient les droits contre un George Romero passionné du genre.
    Après les 15 premières minutes du premier film, on tombe rapidement dans le grand n’importe quoi. Et ce Rétribution ne déroge malheureusement pas à la règle. On y va tout de même le voir, car nous, passionné de ce genre, on espère toujours au miracle. Ce film n’a plus qu’en commun avec le jeu vidéo que son titre.
    Pendant deux heures, on assiste des scènes d’actions menées par une Mila en latex à la manière de Matrix et Underworld (que voulez-vous, le latex passe bien sur grand écran!). Bref, une fois entré dans la salle, on a vite envie d’en sortir et d’oublier aussitôt ce film de zombie qui n’en est pas un. Anderson veut nous faire croire depuis le premier film qu’il est notre messie, à nous, zombiphiles! Pour le coup, on l’aurai bien cloué avec sa péloche!

    • Okay je floode un peu mais j’adore ton “le latex passe bien sur grand écran” ^^

      • Le latex est à la mode depuis Matrix. Dans ce Rétribution, il n’y aucune raison que Mila ne mette du latex si ce n’est que pour la beauté de ses reflets sur grand écran!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*