Comics Culture Z Papiers — 30 mai 2013
Revival tome 1, la critique

 Titre:Revival, Bienvenue à la maison.

 Titre VO: Revival volume 1, You’re Among Friends

 Auteur: Tim Seeley

 Illustrateur: Mike Norton

 Éditeur:Delcourt

 Sortie:22 Mai 2013

 Nb de pages: 144 pages

 Prix: 15,50 euros

La bande annonce en vidéo

Image de prévisualisation YouTube

Synopsis:

Wausau. Une petite ville en apparence tranquille du Wisconsin. Mais depuis que les morts reviennent à la vie, la cohabitations entre les uns et les autres n’est pas chose aisée. Surtout pour l’officier chargé de gérer la présence des médias, de fanatiques religieux et même d’agence gouvernementales. Et lorsqu’un assassinat particulièrement violent est commis par un des “réanimés”, la question se pose de savoir si ils sont tous une menace ou pas….

 Avis:

Le pitch est assez mauvais car il ne rend pas justice à la complexité de cette histoire. Voilà la seule remarque négative que vous m’entendrez proférer contre le premier volume de cette série qui s’annonce comme une des grosse livraison de Delcourt cette année.

Penchons nous alors sur cette histoire. Les morts reviennent à la vie, ça commence à devenir un grand classique. Qu’ils reviennent en bon état et capable de guérir super vite, on a déjà vu ça une ou deux fois. Que l’un deux pète un plomb, tue un vivant ça aussi on a déjà donner. Là où ça devient vraiment intéressant c’est quand ce mort vivant meurtrier ne mange pas sa victime et que rien n’avait laissé présager ce geste.

On a de l’histoire peu commune qui commence sur les chapeaux de roues avec un contexte qui s’établit très vite et très clairement.  En quelques pages seulement on comprend la situation très problématique de cette petite bourgade mise en quarantaine et pas du tout préparer à être sur le devant de la scène. Le phénomène “réanimé” ne se passe qu’ici et tous les journalistes débarquent créant une tension presque palpable. Rajouter à ça tous les tarés fanatiques religieux qui crient au miracle ou à la damnation éternel, c’est selon, et vous avez une vraie cocotte minute prête à vous exploser à la tronche.

On plonge alors dans une enquête qui n’en n’est pas vraiment une puisque le coupable est connu, mais la brigade spéciale des “réanimés” cherche plutôt les motifs de ce geste et surtout à savoir si ces morts-vivants sont dangereux ou pas pour la population.

Ce qui m’a principalement surprise dans ce comics, ce sont les personnages. Il est rare de trouver des profils aussi atypiques. De l’héroïne, adjointe de police, mère à 17 ans et qui se bécote à l’arrière d’une voiture avec un gars dont elle ne connait pas le nom, à la population Hmong (peuple d’Asie originaires des régions montagneuses de la Chine)victime du racisme de l’ensemble de la population , en passant pas la jeune sœur de l’héroïne qui cache beaucoup de chose jusqu’au mec chelou qui se dit exorciste et pour finir mon préféré, l’Agent de liaison de CDC, Dr Ramin, musulman . Rien que ça dans une BD américaine, moi je dis chapeau bas l’artiste. Pour une fois qu’on ne nous sert pas du terroriste islamiste ou de la mère alcoolique et du bon ricain qui sauve le monde, l’effort doit être souligné.

L’intrigue quand à elle passe par des recoins très étranges, flirtant avec le surnaturelle, les fantômes et les histoire de conscience, j’ai été très surprise par les retournements de situations qui sont imprévisibles. Pa étonnant que l’auteur lui-même définisse son style comme un polar rural qui regorgent de nouvelles idées.

Pour ce qui est de l’illustration, on donne dans le bon dessin de comics un peu old school. Ce n’est pas sans rappeler ce que l’on pourrait trouver dans une série comme Crossed mais avec un niveau bien meilleur car nous sommes en compagnie de Tim Seeley qui est passé notamment par Kore, GI Joe, Forgotten Realms ou la série d’horreur Hack/Slash. Les illus sont très soignées, pas de lignes inutiles, pas de débordements de créativité dans tous les sens, c’est très bien maitrisé.

Le cadrage aussi est intéressant, on y trouve de très belles choses comme le début du chapitre un avec la chevauché de l’hybride poney/zèbre. De jolies pleines pages et de magnifiques couvertures américaines en fin de bouquin. La seule chose que je ne trouve pas top, mais là c’est vraiment affaire de goût, c’est la représentation de “l’être” qui prend parfois possession des “réanimés”. Il est certes surprenant mais je n’accroche pas plus que ça au design de la chose.

Sinon la colo est chouette, propre et ne baisse pas d’une page à l’autre.

 

Voilà pour cette petite merveille, très passionnante dont on attend déjà la suite avec grande impatience.

Si vous en voulez plus, je vous conseil de visiter le site qui est pas mal du tout et permet de prolonger l’expérience.

 note10

 

 

Auteur

july

Mère de famille nombreuse, experte en technique de combat de rues, maniement du sabre et vannes pourries, se dressant contre la futur menace zombie....parce que sans déconner ça finira bien par nous tomber dessus...hein?!

Articles relatifs

6 Commentaires

  1. un mots… Claaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaasse !!!!

  2. interessant, tout est dis da

  3. Oups! Vive le tactile, va falloir s’y habituer dsl, je disais donc intéressant, tout est dis dans cet article! Je vais peut-être me laisser tenter.

  4. ça donne envie !

  5. Merci pour vos commentaires! Très bonne série à suivre, on vous tiendra au courant!

  6. Ca a l’air vraiment chouette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*