Courts Métrages Culture Z Vidéos — 16 septembre 2012
SAÏD : La Fouine et les zombies

Réalisation et scénario : Valentin Frentzel et Benjamin Rancoule (1986 prod)
Format et nationalité : Court métrage français

Genre : Épouvante, horreur, action, thriller psychologique
Sortie : 14 mai 2012
Durée : 23 min
Casting : Joséphine Pugliesi et Laouni Mouhid(La Fouine)

 

Page Facebook de 1986 Prod

 

 

 

Synopsis

Dans une ville en proie à une mystérieuse contamination transformant les personnes en zombie, Saïd cherche à sauver sa petite amie de l’infection.

On connaissait La Fouine rappeur, voir producteur avec son label Banlieue Sale : S-kal Records, voici maintenant Fouiny Baby (quel surnom magnifique) acteur. Sommes nous en train d’assister au début d’une brillante nouvelle carrière pour le rappeur de Trappes ? À la vue de la performance, je dirais nouvelle carrière certes mais de là à être brillante… L’avenir nous le dira, espérons qu’il progresse et trouve son registre.

 

Avis

Valentin Frentzel et Benjamin Rancoule ont réalisé la plupart des clips de Laouni, quoi de plus normal alors de le voir dans un court métrage mis en scène par les deux hommes ? Mis en scène avec peu de moyens, ce court métrage marque de gros points quant aux effets visuels (les zombies sont dignes des production d’Hollywood). Quant au noir et blanc, j’ai l’impression qu’il s’agit plus d’un cache-misère plus qu’une véritable volonté narrative, ou alors il n’est pas maîtrisé correctement.

Quant au cadrage, les plans épaules donnent par moment un côté immersif, mais trop d’épaule tue l’épaule, aussi on en àaun peu marre de ne pas voir de plans réellement fixes. Je n’ai rien contre ce genre de plans mais toujours pas un plan stable au bout de 6 minutes il y a sans doute un problème, ce qui fait perdre en crédibilité et professionnalisme. Les derniers plans semble très fortement inspirés du Blairwitch Project.

Concernant Laouni, le fait qu’il ne soit pas acteur professionnel se ressent rapidement dans le jeu et le ton. Étrangement le moment où il apparaît comme le plus crédible et vrai est le passage ou il vire l’auto-stoppeur. Si La Fouine décide de continuer dans le domaine, il lui reste quelques progrès à faire (et on lui souhaite d’y arriver). Mais peut-être a-t-il été mal dirigé ? Les deux réalisateurs n’ont peut-être pas réussi à trouver les mots pour obtenir le meilleur de leur acteur principal. En s’attardant sur le jeu des autres protagonistes, l’hypothèse de la direction d’acteur défaillante reste des plus plausible. L’accent a visiblement été mis sur les zombies.

Le scénario est tout de fois très original, on commence par ne pas croire à une contamination aussi rapide que présentée au début du film, mais le retournement de situation final est original et inattendu. Les deux compères sont de très bons scénaristes mais ont un peu de progrès à faire en mise en scène.

 

En conclusion

Il ne s’agit pas d’un film de zombies tel qu’on pourrait l’attendre ; très bon sur le plan scénaristique il ne l’est pas autant sur celui de la mise en scène.
Prenez tout de même le temps de vous arrêtez sur ce court métrage, il n’y a  pas que de mauvaises choses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le court métrage

 Image de prévisualisation YouTube

note6

Auteur

Etudiant en réalisation à l'EICAR (Saint-Denis) et attiré depuis plusieurs années par l'univers zombie, cette attirance se "confirme" et pousse à passer de simple consommateur de film et jeux vidéo à l'écriture et la réalisation de films et projets photos lié à cela.

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. Je ne dirais pas qu’il est mauvais acteur. C’est un soucis de direction artistique. Les réals sont des habitués du clip, et ce petit film est un long clip. Je m’explique:
    Dans un clip, surtout en matière de rap (je ne suis pas un expert; ce n’est pas trop mon truc), se doit d’être percutant et “hyper narratif” il ne s’agit pas de perdre une seconde. Le clip de RAP est encore plus percutant de ce côté là, pour coller au son. Ici le ton est forcé parce qu’ils n’ont pas su s’adapter au format.
    Je déplore aussi le cadrage parfois vomitif.

    Plutot impressionné par Laouni qui, même s’il en fait trop, ne bascule pas pour autant dans la caricature. Son attitude reste plausible.
    Le filtre gris… bon…. moi j’aime pas, hein…

    La musique pompé d’autres films, voila qui est plus choquant. Bon sang, piquer la BO de 28 semaines plus tard, faut oser ! Ils connaissent des gens dans la musique et auraient du faire des composition.

    Un grand bravo pour les effets :)
    j’aurais aussi mis 6 !

    • Quoique pas un bijou, je trouvais que ce court méritait quelques lignes et vos commentaires à Gargarr et à toi sont complémentaires et très intéressants ;)
      Merci buddies ^^

  2. ils ont jamais vu de films de zombies de leur vie, Laouni ne sait pas jouer, c’est limite une parodie, incohérence du scénario et des personnages, mise en scène maladroite, des plans dégueulasses pour faire genre “c’est pour les grands”, ellipse petite ou grande, on n’en sait rien, du coup on se se demande même depuis combien de temps ils n’ont pas mangé, pas longtemps je pense car l’autostoppeur est pas au courant de l’épidémie, pourtant ils bouffent comme des porcs, ‘Eh mon coeur, y’a des M&M’s j’en prends la blinde dans,les pooches, et des conservent carrefour que tu as trouvé dans le placard, on a pas mangé depuis ce midi faut vite bouffer comme si on vivait en Ethiopie”. Et le frigo il est tout neuf franchement…La chute aurait pu être intéressante mais même ça ils ont réussi à le gâcher… Y’a des gens qui ont été payé pour faire ça ? Tu trouves vraiment que ça vaut 6/10 après tout ça ? et j’ai pas parlé de la musique utilisée, preuve qu’ils se foutent encore plus de la gueule du monde pour pas être foutu de composer eux même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*