Culture Z Mangas Papiers — 17 mai 2013
Sankarea Adorable Zombie de Mitsuru Hattori

Auteur : Mitsuru Hattori

Edition : Pika edition

Genre : zombie, shojo

Nombre de pages : 174 pages

Date de parution : 3 janvier 2013

Nombre de tomes : 2 tomes sortis (série en cours)

Prix conseillé : 6,95€

 

 

Synopsis

Réa est une jeune fille issue d’une riche famille, pourtant elle n’est pas heureuse : son père la séquestre et la surveille en permanence. Pour quitter ce carcan familial trop étouffant, elle fait le mur quotidiennement le soir, pour des ballades nocturnes et déverser sa rage d’adolescente. Durant l’une de ses sorties intempestive, elle rencontre un garçon, Chihiro, qui est fan de zombies. Ensemble, ils vont concocter une potion pour ressusciter les morts. Comment vont-ils s’y prendre ? Vont-ils contrôle leur nouvelle arme ? Comment va se dérouler la rencontre entre Réa et Chihiro ? La réponse à vos questions… dans ce premier tome de la série Sankarea, adorable zombie.

 

Avis

Une nouvelle série de manga sur les zombies… un concept qui n’est pas neuf ! Ce premier volet pose les éléments de l’intrigue, c’est à dire la présentation des personnages, les lieux et le squelette de l’histoire. Le contexte est présenté. Un premier point positif : L’action débute presque immédiatement et nous sommes rapidement plongés dans le vif du sujet.

Par le biais de Chihiro (un fan de zombies) de nombreux clins d’œil sont fait aux aficionados du genre. On retrouve fréquemment une dérision face à cette passion, incomprise par beaucoup de monde. Le lecteur se laisse facilement emporter par le ton de Sankarea Adorable Zombie :  Une série qui ne se prend clairement pas au sérieux, bien loin du manga Z puriste avec les codes habituels liés au genre. La volonté de faire du Z plus léger et par conséquent plus abordable n’est certes pas une nouvelle idée, mais utilise une recette qui a fonctionné de nombreuses fois : zombie et humour. Entre une potion magique pour zombifier, et un chat nommé Babu comme première cible d’une  zombification.. effectivement nous sommes dans de la Z Comédie !

En revanche, Adorable Sankarea Zombie ne coupe pas au cliché Manga  & Femmes, tant apprécié de nos chers lecteurs masculins. On retrouve de jolies lycéennes, aux tenues d’écolières sexy avec d’aguichantes poitrines. Celles-ci sont séparées du lycée des garçons par un plan d’eau. En théorie, ils ne peuvent pas se croiser. Donc forcément, de chaque côté, l’autre sexe devient un fantasme et évidemment lorsqu’ils se croisent par mégarde, la libido augmente en flèche pour donner des scènes abondantes de petites culottes et de saignement de nez. Tellement cliché !

Le rythme de l’ouvrage est soutenu et le scénario ne laisse aucun moment de flottement. Le lecteur rebondit d’action en action sans laisser de plat intellectuel, ce qui n’est pas plus mal.

En fait, il faut lutter psychologiquement contre la couverture classico-girly de l’adolescente sexy avec une pause un peu ridicule et laisser une chance à cette série. La dose de dérision du tome 1 peut laisser présumer un mélange humoristique du genre Z et du genre shojo : une adolescente qui tourne autour d’un zombie et fantasme sur l’idée de pouvoir sortir avec lui. Un warm bodies Made In Japan, qui peut donner quelque chose d’explosif et d’original. Le second tome, nous l’espérons, laissera entrapercevoir ce petit mélange.

Petits bonus : Des intermèdes sur la création du manga enrichissent un peu l’ouvrage. Différents éléments nous sont révélés, comme l’origine et la signification du titre, la création progressive du scénario, etc. Des petits détails qui poussent un peu plus loin l’adoption de l’univers par le lecteur.

Parlons un peu du graphisme : Même s’il ne vous émerveillera pas par son ingéniosité ni par sa modernité, il reste joli, travaillé et esthétique. Il est agréable à la lecture.

 

En Bref : Un premier tome qui n’apporte pas une révolution du genre Z… ni un très grand enthousiasme. Cependant, il y a de bonnes idées de départ qui donnent envie de lire la suite et de découvrir le dénouement. Cette série peut peut-être sortir son épingle du jeu avec son intrigue basée sur l’autodérision et le second volet nous donnera une température précise de la qualité et de l’avenir de Sankarea Adorable Zombie.

note5

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

5 Commentaires

  1. Une série qui lorgne plus sur le X que sur le Z… haha..humm.. kof kof… ok jme barre

  2. Personnellement, je ne me laisserai même pas tenter ^^’

  3. Malgré que je n’ai pas lu le manga (pas encore), aillant vu l’anime je peut dire que c’est sympathique et que ça ce laisse regarder/lire après on aime ou on aime pas ^^

  4. Oui enfin 7euros pour un truc qui se laisse lire… bof bof

    • On va dire que le style est spéciale, ceux qui aime le genre apprécieront sans doute, les autres surement moins. Après je suis tout à fait d’accord avec toi 7€ c’est chère pour quelque chose qui se laisse lire et je dirais même pour tout manga en sois étant donné le temps que cela prend à lire. Mais bon on ne peut rien y faire après c’est un choix: certain mettent 6€ dans un paquet de clope d’autre 7€ dans un manga qui n’est pas certain de leurs plaire. C’est en essayant que l’on ce fait une opinion.

      Sur ceux, pavé césar xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*