Culture Z Mangas Papiers — 20 mai 2013
Sankarea Adorable Zombie Tome 2, la critique !

Auteur : Mitsuru Hattori

Edition : Pika edition

Genre : zombie, shojo

Nombre de pages : 192 pages

Date de parution : 3 avril 2013

Nombre de tomes : 2 tomes sortis (série en cours)

Prix conseillé : 6,95€

 

 

Synopsis

Chihiro a promis de s’occuper de Réa après sa zombification. C’est ce qu’il va tenter de faire… Evidemment, la protection de la belle zombie sera plus difficile que prévu à cause d’un père très possessif et d’une cousine envahissante. Chihiro va t-il tenir sa promesse ? Quelles péripéties vont-ils devoir affronter ? Toutes les réponses dans ce tome haut en couleur et en petites culottes.

 

Avis

On se demandait si le côté humoristique allait perdurer dans ce tome, la réponse est non. Il s’agit véritablement d’un shojo mettant en scène une zombie sexy qui va réaliser tous les fantasmes d’un garçon fan du genre horrifique (soit disant). Il faut donc être fan des mangas comme Love Hina pour apprécier Sankarea. En effet, elle se retrouvera en tenue de lapin et d’infirmière pour des raisons plus qu’obscures, mordra la lèvre de notre héros et finira presque nue dans le jardin. Les scènes de poitrines rebondissantes, de petites culottes et de filles nues dans une baignoire se multiplieront à l’infini. Pour le plus grand bonheur de ces messieurs, vous pourrez aussi assister à un combat féminin « Cat fiiiiight ! ». Et oui scène digne d’un combat de catch. En gros le tome est rempli de clichés en tout genre sans véritable logique.  

L’histoire dans ce second tome ne tient que sur un fil, qui est par dessus le marché très limite moralement parlant puisqu’il se fonde sur des relations incestueuses. Car il faut savoir que le père de Réa aime particulièrement prendre sa fille nue en photo. Il souhaite à tout pris la récupérer et pour se faire capture Chihiro. Réa se doutant du stratagème de son père, ne compte pas se laisser faire et tente de le délivrer. Pendant ce temps, la cousine de Chihiro, Rankô, amoureuse de ce dernier, part à la recherche de Chihiro, mortellement jalouse de Rea.

Bilan : Un père qui agit comme un pervers sexuel avec sa fille et une cousine qui montre ses seins en permanence à son cousin… voila le tableau !

Cette série est du grand n’importe quoi et qui plus est de mauvais goût. La zombification n’est finalement qu’un prétexte pour classer cette série dans le genre Z. Réa Sanka est une zombie et on aurait pu imaginer que le problème de la décomposition aurait pu se poser de façon drôle. Et bien non. D’après vous comment se règle le problème ? En mangeant des feuilles d’hortensia. Voila, je crois que tout est dit.

Au final une très grande déception. Seuls les amateurs de manga cul-cul et sexy qui aime frôler l’interdit sexuel de l’inceste pourront peut être apprécier l’oeuvre. La narration est trop anecdotique et finalement le lecteur se moque de savoir pourquoi Réa ne va pas aux toilettes ou comment Chihiro survit avec une épée plantée dans le ventre. C’est un peu n’importe quoi !

A noter que dans ce tome, l’auteur dévoile et argumente en parallèle du récit son choix des personnages et des lieux, et le lecteur grâce à différents dessins peut voir l’évolution de Réa, avant d’arriver au personnage définitif.

 

En Bref : Si le premier tome laissait un espoir d’amélioration, le second tome nous achève définitivement ! Une narration très mince, clairsemée de poitrines, de poses sexy à n’en plus finir qui nous font oublier l’intrigue principale. Le scénario est catastrophique, a un tel point que le lecteur se détache complètement des personnage et passe de « tiens, ils sont sympathiques » à « vas-y meurs je m’en fou ». Ce changement si radical, nécessitait un réel talent pour l’accomplir  ! Nous pouvons à la limite le conseiller aux amateurs du genre shojo sexy pour qui l’intrigue n’est pas la priorité. Pour les autres, passer votre chemin, il y a énormément d’autres titres à lire en priorité.

note2

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. Comme qui dirait la critique est réaliste ^^ Il est vrai que pour les fans du genres zombie PUR & DUR Sankarea est à éviter. Après ceux qui ont aimé Love Hina aimeront certainement Sankarea comme dit dans l’avis. :)

    • Je lis en bd, comics et manga des choses très diverses, et je pense sincèrement qu’il est parfois sympa, de lire des choses qui ne correspondent pas forcément à nos lectures habituelles, car on peut faire de cette manière de belles découvertes. J’essaie toujours de me dire, ça ne me plait pas personnellement mais c’est de qualité, alors que là, ba c’est très difficile. Je me demande qui va lire ça, car le mot zombie va faire fuir les lecteurs de Love Hina et les fans de zombie vont crier au scandale. Du coup j’aimerai vraiment connaître quelqu’un qui a aimé pour avoir des arguments. Voilà je lance un appel. :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*