Evenements Festivals L Etrange Festival — 11 septembre 2012
Séances pseudo Z de l’étrange festival

etrange festival 2012 Salut à tous ZombiesWorldiennes et ZombiesWorldiens !

Ok, je sais… Je n’ai pas pu accompagner Gribbsie et Samou à la Nuit Zombie de L’Étrange Festival… C’est impardonnable… Donc pour me rattraper, je vais vous chroniquer quelques séances auxquelles j’ai eu l’honneur d’assister.

Je tiens particulièrement à remercier Xavier et le festival, pour les accréditations qu’ils nous ont délivrées. Le récapitulatif dans cet article !

 

 

Voici la liste des séances auxquelles j’ai assisté (sera mis à jour jusqu’à la fin du festival). Chacun des films aura une page propre à sa chronique. Allez zou ! C’est parti !

 

Dead Sushi AfficheDimanche 9 Septembre à 20h45 : Dead Sushi de Noboru Iguchi.

Me voilà devant le stand d’accueil du Forum des Images, pour assister à la séance de Dead Sushi, en cette fin de week end trop rapidement écoulé. À la bourre à cause du classique “incident d’exploitation” de notre chère RATP, j’ai loupé les premières minutes du film (merci !). Le pitch est simple, des sushi zombies qui transforment les humains… en zombies. Je vous livre mes impressions ci-dessous :

La chronique complète de Dead Sushi de Noboru Iguchi

Comme j’aime bien raconter ma vie, je précise que j’ai croisé Vivien, rencontré alors qu’il donnait une conférence Z lors d’un évènement Les Jeux Sont Faits appelé Zombie Invasion l’année dernière.

 

Lundi 10 Septembre à 20h00 : Dead Shadows de David Cholewa

Dead ShadowsPetit burrito avec Vivien en face du Forum des images (finalement plutôt bon… si vous êtes fan du subway, version mexicaine, je vous le conseille xD) et direction Dead Shadows. Pour information, c’était une avant-première mondiale et toute l’équipe du film était présente. Équipe du film très jeune (je dirais que la moyenne d’âge était de 25 ans), et premier film de David Cholewa. Ravis d’être présents et impressionnés d’être à la place des présentateurs plutôt que des spectateurs, ils ont été très humbles, drôles et transparents.

La chronique complète de Dead Shadows de David Cholewa

 

 

 

 

Mardi 11 Septembre à 19h45 : Courts métrages Programme 3

PARADISE PALMS
Eleonore Dailly – USA – 2010 – 9’ – Fiction – Couleurs
Dans une ville imaginaire, une femme se bat contre un environnement hostile.

Critique : Je n’ai pas particulièrement apprecié ce court métrage. Malgré une ambiance glauque et malsaine, les scènes s’étendent et durent… Je ne me suis pas sentie transportée par ce court. 4/10

 

THE ADULT ’S FLESH
Jeong Ki Jeong – Corée – 2011 – 15’ – Fiction – Couleurs
Dans un monde où les adultes se meurent, les enfants se nourrissent de la chair des survivants…

Critique : Court métrage plutôt sympathique mais qui ne défraye pas la chronique. L’univers est travaillé et détaillé et l’ambiance est pesante. Ceux qui sont à la recherche d’entrailles et de boyaux, passez votre chemin, vous n’en trouverez pas dans The Adult’s Flesh. Correct, mais Ce n’est pas le genre de court qui marque… 5/10

SEPTIMANA
Sylvain Cappelletto – France – 2010 – 4’ – Animation – Couleurs
À chaque jour sa “passion”. Librement inspiré de D.A.F de Sade

Critique : Animation basée sur des dessins à l’aquarelle. 7 jours dans la semaine. 7 scènes de cul particulièrement violentes entre un curé et une jeune femme. Bien entendu c’est la femme qui morfle. Du cul et de la violence gratuite, sans conclusion ni message. Sans grand intérêt. 2/10

 

ALIEN REPAIR GUY
Ostein Moe – Norvège – 2012 – 9’- Fiction – Couleurs
La boîte de contrôle de la terre est en panne.
Critique : Projection Annulée.

 

YEAR ZEROOFF BARCELONA 2011 MAIN TITLES
Mischa Rozema – Pays-Bas – 2011 – 6’22 – Expérimental – Couleurs
Et si l’avenir frappait à notre porte aujourd’hui ?
Critique : J’ai été particulièrement séduite par ce court. Des images superbes. Des effets visuels sublimes. Un univers glauque. Le court est rythmé. J’adore ! Le seul hic : Cette œuvre tient plus d’un clip que d’un court. Les plans sont très courts et s’enchainent très rapidement. Je l’aurais sans hésitation nommé le “clip de l’année”. 7/10

 

DRAINED
Nick Peterson – USA – 2011 – 12’ – Animation – Couleurs
Un homme voit son égoisme et ses sales habitudes détruire la femme qu’il aime.

Critique : Mon favori. Qui mélange beauté corporelle et mouvements artistiques. Un court sans dialogue qui pourtant en dit long sur la femme et l’homme. Une dénonciation intelligente de la misogynie et du sexisme. Un scénario. Un message. Une mise en scène originale. Des émotions. Ce réalisateur est à suivre de près ! 9/10

 

WE’LL BECOME OIL
Mihai Grecu – Roumanie – 2011 – 8’ – Expérimental – Couleurs
Des étendues désertiques portent les stigmates d’un meta-conflit.

Critique : De magnifiques images mélangeant désert, fumée et feu. Mais des plans 10 000 fois trop longs. On s’ennuie. L’idée était là, le “montage” fait hélas penser à l’écran de veille windows : un changement toutes les quatre minutes. Dommage. 2/10

 

BONSAI
Oscar Martin – Espagne – 2011 – 14’30 – Fiction – Couleurs
Celui qui peut faire tenir un arbre dans une coupe sera immortel.

Critique : C’est un des seuls court de cette programmation qui a suffisamment de contenu et de richesse de scènes pour justifier sa longueur. Le scénario et l’idée sont originaux. La mise en scène et les décors réussis. On accroche vraiment en première partie… la deuxième moitié n’apportent rien de supplémentaire et s’éternise un peu. Mais l’univers vaut vraiment le détour.  7/10

BONEQUINHA DO PAPAI
Luciana Eguti & Paulo Muppet – Brésil – 2010 – 4’31 – Animation – N&B
Ce clip musical sur une poupéerobot est aussi une ode aux technologies obsolètes.

Critique : Heu… WTF ? xD. C’est purement est simplement un clip “dessin animé noir et blanc” qui fait pensé aux premiers mickey mouse des années 30. Répétitif et rien d’innovant. On se demande un peu ce qu’il fait dans cette projection. 2/10

 

AATA MIN NAISET
Martta Tuomaala – Finlande – 2010 – 13’ – Fiction – Couleurs
Une combinaison de narration ordinaire, de monde imaginaire et de danse, évoquant la brutalité du monde du travail.

Critique : Idée originale, ambiance et décors réussis. Quelques effets visuels sympathiques. Néanmoins la répétition des effets et la longueur des scènes dévalorise énormément ce court. 5/10

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*