Evenements Festivals PIFFF PIFFF 2012 — 02 décembre 2012
Silent Hill : Révélation 3D

Vu au PIFFF 2012

Réalisation et scénario : Michael J. Bassett

Année de production : 2012

Pays de production : France

Interprètes : Sean Bean, Radha Mitchell, Carrie-Anne Moss

Durée : 94 min

Date de sortie France : 28 décembre 2012

 

 

 

 

Synopsis du PIFFF

En proie depuis son enfance à de terribles cauchemars, la jeune Heather Mason va découvrir, suite au décès de son père, la vérité sur son identité. Une quête qui va l’amener sur les territoires démoniaques de Silent Hill…

 

Avis

Après la remise des prix (encore toutes nos félicitations à l’équipe de Nostalgic Z !), nous avons pu découvrir la première française de  Silent Hill : Révélation 3D… et quel bon moment nous avons passé… gloups ! 

Pour ma part, après un plutôt bon opus, j’avais très envie de voir ce film, et c’est donc avec une certain entrain que j’ai pris place dans la salle. Je ne savais pas encore que les critiques américaines étaient “cassantes”…

En résumé, j’ai beau chercher, je ne trouve pas quoi dire pour essayer de défendre ce film.

En vrac – car c’est de circonstance ! – et pour faire court, Silent Hill : Révélation 3D c’est :
– décousu
– très attendu
– parsemé de dialogues creux et sans surprises
– des personnages sans profondeur
– plus linéaire ça s’appelle une autoroute
– des rebondissements qui ne rebondissent pas vraiment (un kangourou asthmatique aurait fait mieux…)

Bref, un film que je ne conseille pas (sauf pour faire une blague).

 

Bande annonce
http://www.dailymotion.com/video/xtv60k

 

note3

Auteur

Quartz14

Pigiste touche-à-tout ! Ouais, pigiste ! Rédacteur, c'est bien beau, mais j'ai pas l'temps, c'est qu'y a du zombie à tuer... Petit, petit, petit...

Articles relatifs

9 Commentaires

  1. et surtout a tous les fans du jeux (et je sais qu’il sont nombreux sur ce site , autant l’adaptation dans le premier était bonne (moi j’ai beaucoup apprécié) mais dans celui la rien n’est tiré de la licence si ce n’est le titre !

  2. Mdr, pour le coup du “plus linéaire cela s’appelle une autoroute” et le coup du kangourou pas mal aussi.
    Honnêtement…. vu le potentiel de la gamine en terme de “survie”, elle aurait selon toute vraisemblance, survécu 2 secondes dans le “vrai” Silent Hill. Partant de la, vu que le réalisateur la fait survivre pendant plus d’une heure et demi… imaginez le niveau….

    Après Twilight de Summit Entertainment, voici Silent Hill pour les ado en chaleur qui tripe sur les undead ! :)
    Le coup du beau gosse sortit tout droit d’un défilé de mannequin qui débarque dont ne sait ou (ah ben si…. en fait il vient de Silent Hill… quelle coincidence) et du “je t’aime pour la vie… donc je trahis ma mère car je suis un gentil…”… Heu 14 ans d’âge mental là….

    Perso Quartz je lui aurais mis 2/10. Un film à aussi gros budget…. aussi mauvais… c’est scandaleux !!!!

  3. Le vrai SH reste le jeux, infiniment plus violent, malsain et prenant que ces films.

    • J’ai la chance (ou pas) de ne pas avoir joué aux jeux Silent Hill, j’ai donc pu voir ce film d’un oeil totalement “neuf”. Déjà que c’est pas terrible, j’imagine la critique si je connaissais les jeux… Mais en même temps, on a l’habitude que les adaptations de jeux vidéos soient un vrai désastre sauf pour Street Fighter peut-être ;-)

      • Hé bien dis toi que les jeux sont infiniment plus malsain ! :D
        Le gros point noir étant que 1 maintenant est dépassé graphiquement, c’est dommage.
        Par contre je conseille que les 4 premiers, Silent Hill dans les mains des américains est devenu fade, répétitif et bien moins malsain.

        Bref ce nouveau Silent Hill me laisse de glace.
        Je pense que le gros problème de ce genre d’adaptations , c’est qu’ils veulent faire du film d’horreur mais tout public (au pire -12 ans)
        Silent Hill jeux est au moins interdit au moins de 16 voire 18, et donc ils sont obligés de softiser l’histoire pour le rendre tout public. Le gros problème c’est que l’horreur et le sexe (surtout pour le 2) font parti intégrante de l’âme du jeux. Enlever ça il reste de la soupe fade.

  4. L’adaptation du 1, à défaut d’être dans l’horreur psychologique respectait la mythologie et l’ambiance des jeux (le premier surtout). Celui ci est plus inspiré du 3eme opus de la série, excellent épisode, l’adaptation semble malheureuse…
    Pour Quartz je conseille le pack a 20 – 30 euros qui compile les trois premiers jeux !

    • Je trouve pas que l’adaptation du 1 soit une réussite scénaristique. Ok graphiquement, ils ont travaillé avec l’équipe du jeux ça se voit. Mais ils ont fait du fan-service avec Pyramid Head qui n’avait rien à y faire, et ont pris de grosses libertés du genre: l’église où il y a plein de gens, la soeur de Daliha…
      En gros je pense que ça peut être une assez bonne adaptation pour quelqu’un qui n’a jamais joué au jeux.

      • Mariealexie,
        Je comprends le point de vue de la fine connaisseuse que tu es. Cependant, parmi les très nombreuses tentatives d’adaptations de jeux, je pense que Silent Hill 1 (le film) fait office d’exemple. Pas sans défaut, il reste une réussite car il respecte l’essence du jeu, c’est-à-dire l’esthétique et la tension malsaine (le violeur contorsionné et ligoté par des barbelés dans les toilettes des filles, sortant sa langue avec frénésie est clairement à la hauteur de certaines scènes de Silent Hill (je pense à l’accouplement de pyramid head dans SH2 !). Nous n’avons pas le même décalage que dans les adaptations de Resident Evil, Prince de Perse, ou même Mario Bros !!
        Bien sur, ce n’est pas à la hauteur du jeu… Mais n’oublions pas que là où le soft avait une quinzaine d’heures pour instiguer son intrigue et son ambiance, le film ne peut compter que sur un peu moins de deux heures ! Avec cette contrainte énorme, il est très difficile d’arriver au même résultat. Et puis un film qui dépasse la classification -12 est voué au suicide commercial. Le but est de faire une petite escapade dans Silent Hill, nous proposer une intrigue à la fois originale et pleine de références pour les connaisseurs. En cela le contrat n’était il pas respecté ? Et puis il y a tout de même quelques scènes bien trash et tordues (le violeur, mais aussi le bûcher, l’infirmière aux yeux crevés, Alessa immolée et le viol mortel aux barbelés… Déjà pas mal pour du moins de 12).
        Pour ma part en tant que fan de la première heure (nuits blanches sur mes ps1 et 2) j’en ai été satisfait, et je suis surtout content de la prestation des acteurs.
        Pour le second film, justement, il n’en n’est rien. Il s’agit d’une exploitation sans âme. Et c’est bien dommage.
        Bien à toi !!
        *retourne jouer à Silent Hill 3*

        • Je peux avoir semblé avoir eut la dent dure sur la première adaptation mais je suis tout à fait d’accord avec toi comparée aux autres adaptations de jeux vidéo celle-ci est plutôt une réussite !
          Oui il y a de très bons moments, je déplore qu’ils aient prit des libertés scénaristiques alors que l’histoire de base était superbe.
          D’accord avec toi, le monstre dans les WC vaut le détour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*