Evenements Zombie Walks — 30 octobre 2012
Solidarité Zombie

Il ne fait pas bon jouer aux zombies en Auvergne !

Vous avez peut-être déjà aperçu l’info mais ce n’est pas grave : la zombie walk de la ville du Puy-en-Velay (Haute-Loire, 43) se verrait interdite par la mairie (UMP) de la ville, dont le maire est Laurent Wauquiez (ancien ministre de l’Enseignement Supérieur, gouvernement Sarkozy-Fillon).

Prévue initialement pour le 4 novembre 2012, l’organisation de cette marche de zombies ne semblait pas encore être parvenue à mobiliser suffisamment de monde pour la protection de l’évènement. Mais ce n’est pas à cause de ce point qu’elle a été retoquée, nan nan…

Le courrier officiel de refus le dit en ces termes :

La Toussaint est un moment consacré aux familles et à leurs défunts et ce genre de manifestation choquerait les administrés.

L’argument fallacieux serait donc qu’un défilé bon enfant de personnes déguisées en zombies pourrait contrevenir à l’ordre public et perturber les familles catholiques… trois jours APRÈS cette fête religieuse, deux si on compte la commémoration des fidèles défunts.

Loin de moi de faire de l’anti-catholicisme primaire, mais la raison invoquée ici n’est pas valide. Républicaine farouche, je trouve simplement qu’il se passe ici (et encore davantage ailleurs…) quelque chose d’anormal contre lequel tous les passionnés de zombie devraient manifester leur mécontentement, notamment sur les réseaux sociaux ou en commentaires de sites comme le nôtre. Ainsi les médias nationaux se rendant compte que ça ne passe pas inaperçu sauraient faire écho à cette histoire.

Zombies World pour sa part apporte son soutien et toute sa solidarité aux marcheurs zombies du Puy-en-Velay. Car si on ne crie pas ici, un jour il n’y aura personne pour tousser… (je vous invite à lire le poème en bas de cette page).

Il semblerait néanmoins qu’en quelques heures, le Cabinet du Maire soit revenu sur les faits, puisque dans certains médias il dit être prêt à renouer le dialogue avec les organisateurs :

Si les organisateurs viennent nous voir, ils seront reçus autour d’une table et nous pourrons certainement convenir d’une autre date.

(source : le site de Libération)

Affaire à suivre donc… en restant vigilants.

En attendant…

Auteur

Bonne proto-geekette mais piètre survivante, j'ai néanmoins fait mien l'adage : "Un bon zombie est un zombie mort. Deux fois."

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*