Culture Z Livres Papiers — 01 mars 2016
Tempus Mortuorum (L’ère des Morts) de Johan Duval, le début d’une nouvelle saga zombie !

Johan Duval se remet à l’écriture pour nous offrir en premier roman une saga zombie intitulée Tempus Mortuorum (L’ère des Morts) !

La Rochelle, janvier 2013.

Un mystérieux virus décime la population et Dan, sa famille et quelques uns de leurs voisins se retranchent dans leur petite résidence proche du centre-ville.

Mais comble de l’horreur, ils vont vite se rendre compte que le virus ne fait pas que tuer, il réanime ensuite ses victimes en créatures errantes à la recherche de sujets sains pour propager l’infection.

La survie du petit groupe va devoir s’organiser rapidement et faire face à l’effondrement de la société et aux retours des morts.

 
Le mot de l’auteur
 

“Originaire du Berry, j’ai grandi à Saint Amand Montrond, dans le Cher, au sein d’une famille unie. C’est en 1994, à l’âge de douze ans, que je me découvre un penchant pour l’écriture lors d’une initiation aux cadavres exquis avec un oncle. Soutenu par mes proches, j’écris pendant mon adolescence plusieurs récits à travers lesquels je réinvente ma vie que je juge parfois trop sage ou sans relief.

J’ai étudié la géologie à Orléans où je suis resté dix ans. Pendant cette période, je mets l’écriture entre parenthèses pour me consacrer à mon autre passion, la photographie.

Aujourd’hui, épanoui à La Rochelle, je décide de reprendre mes textes et de me lancer avec ma compagne dans une nouvelle aventure littéraire.

J’espère que vous l’apprécierez…”

Cette nouvelle aventure littéraire est donc une saga zombie, Tempus Mortuorum (L’ère des Morts), qui s’ouvre avec un premier volume intitulé Sweet Home, disponible sur Amazon en version papier et numérique et dont les 200 premières pages sont en lecture libre sur monbestseller.com

Selon le calendrier maya, la fin du monde était annoncée pour le 21 décembre 2012. Ce jour-là pourtant, rien de particulier n’était advenu et le monde avait continué d’exister. Plus de sept milliards d’êtres humains avaient ainsi fêté la nouvelle année. Cependant, rien ni personne n’avait prévu le véritable fléau qui allait réellement survenir, un mois après cette effroyable prédiction. Un fléau que seule la fiction pouvait imaginer, un virus plus dangereux que tous ceux déjà connus. L’espèce humaine allait être foudroyée et une page de l’histoire de l’histoire de la vie sur terre allait se tourner le temps d’une nuit, laissant place à une aube nouvelle, où la mort n’est plus une fin. La Rochelle, janvier 2013. Je m’appelle Aidan Caplan. Simple quidam, je n’ai pas été préparé à tout ça, pourtant je vais devoir survivre par tous les moyens pour protéger les miens.

Après lecture des premiers chapitres, il ne fait aucun doute que cet excellent ouvrage, français de surcroît,  ne peut manquer dans votre bibliothèque, chers lecteurs amateurs du genre, d’autant qu’en ce moment, le bon en la matière se fait rare !!!

La chronique pour bientôt !

Site de l’auteur

Facebook

 

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*