Consoles / PC Jeux Jeux-Vidéos — 08 septembre 2012
Test – Dark Souls : Prepare to die edition

Réclamé à corps et à cris par les joueurs PC, le jeu de rôle déjà culte de Namco Bandai débarque sur PC.
Mettez vos moufles, cela vous sauvera (peut-être) de l’arrachage de cheveux.
Pour les mêmes raisons que sur console ? Peut-être pas…

Éditeur : Namco Bandai
Développeur : From Software
Type : RPG / Action
Plateforme : PC 

 

 

 

Initialement sorti sur Xbox 360 et PS3, le diabolique Dark Souls est enfin adapté sur PC avec moult contenus additionnels sous le titre très révélateur : Prepare to die edition. 

Les environnements sont superbes.

 

Après une vie de souffrance, vous pensez peut être que vous aurez droit à une éternité de quiétude ? Peut-être… mais dans Dark Souls, vous n’aurez pas cette chance. Tout d’abord nous vous conseillons d’aller jeter un œil ICI pour en savoir un peu plus sur le soft et les différentes versions de cet excellent jeu de rôle.
En effet, sa réputation n’est plus à faire et il faudra bien rappeler votre maître zen si vous souhaitez conserver votre intégrité mentale après vous être lancé/e dans l’aventure.
Que ce soit dit et bien dit : Dark Souls est un jeu fantastique. Vous incarnez un mort-vivant qui tente de récupérer son âme en explorant des contrées mystérieuses. Exigeant, prenant, grisant, il a tout pour plaire et l’extrême difficulté du titre est l’un de ses plus grands points forts. Après plus d’un an d’exclusivité console, c’est avec un grand plaisir que les joueurs PC peuvent s’essayer à un jeu hardcore qui était jusqu’alors l’apanage de l’ordinateur. Très bonne nouvelle ? Oui… et non… car ce ne sera pas sans heurts.

Tout d’abord, il faut savoir que Prepare to die n’est pas un simple portage. L’édition offre non seulement le jeu de base mais il inclut aussi les contenus additionnels des versions consoles. Vous aurez donc un accès direct à “Artorias of the Abyss” et son lot de quêtes supplémentaires. En plus des nouveaux boss, équipements et PNJ à découvrir, vous pourrez fouler le royaume d’Oolacile aussi impressionnant que mortel. Le challenge sera de taille : repousser le peuple des ténèbres… rien que ça. Mais avant de vous lancer dans ces réjouissances, arrêtons-nous sur les ratés de ce portage.

 

Les dragons vous réserveront les affrontements les plus épiques.

 

Eh oui, des ratés, il y en a. Si Dark Souls promet une expérience de jeu aussi prenante que mortelle, l’effroi vous parviendra avant même d’avoir installé le soft. “GAMES FOR WINDOWS” : en trois mots, la peur s’instigue en vous. La sueur s’échappe de votre corps dans le but, vain, de refroidir votre corps. Inutile, la fièvre qui vous gagne est justifiée, “gamertag”, “benchmark” et autres font partie du vocabulaire “games for Windows”.

Tout avait commencé par les aveux de From Software qui affirmaient leur méconnaissance de l’architecture PC. Et croyez nous, c’est un euphémisme. L’exemple le plus cinglant est celui de la résolution. La version Xbox se contente d’une image en 1024 x 720. Ce qui est honorable pour une console de salon ne l’est pas pour un ordinateur. Un rapide petit tour dans le menu des options nous rassure dans un premier temps. En effet, vous pourrez adopter une résolution en 1920 x 1080. Mise en situation avec notre ami Kévin Tage, spécialiste en guéguerre consoles-pc, flood et troller professionnel du haut de ses quatorze printemps : “Youpiiiii, 1920 x 1080 ! Trololoo, je vais trop me la raconter sur les forums ! PC superior ! Pc > all !! Hahaha..ha… ha.. ha ? Meuh…. MAIS C’EST MOCHE !!! J’retourne sur BF3 (Battlefield) !”

Eh oui mon petit Kévin, c’est moche. Mais reste avec nous petit malandrin, ne serait-ce que par respect des joueurs Battlefield 3 qui ne veulent pas jouer avec toi, mais aussi parce qu’il est bon de comprendre le pourquoi du comment. Nous nous demandions donc pourquoi, oui, pourquoi le jeu est-il encore plus moche avec une résolution qui est plus importante ? From Software renierait-il les mathématiques en leur essence en faisant d’un 1900 x1080 une résolution moins bonne que du 1024 x 720 ? Pas tout à fait. L’explication est plus simple mais aussi plus triste. Le studio a tout simplement opté pour ce que l’on appelle un “upscale” de résolution. Un peu à la manière d’une image que l’on étire pour la mettre en fond d’écran si vous préférez. Le résultat ? Les défauts sont plus gros et les textures sont floues. Le jeu n’étant déjà pas magnifique à la base, il était inutile de mettre une loupe dessus… Enfin, si vous aimez la peinture au vomi, ce choix peut se justifier.

 

Les feux permettent de sauvegarder... mais ils sont très rares.

 

Allez, parce que nous sommes de petits foufous, restons dans le menu ! Rassurez-vous, il n’y a pas grand chose dans ce menu (euuh… en réalité je ne sais pas si c’est une si bonne chose…)

Vous ne trouverez ainsi comme seule amélioration possible du soft un anticrénelage et un “motion blur”. Ainsi, les grosses machines n’auront aucun recours pour améliorer la qualité graphique du jeu et les petites configs ne pourront pas baisser la qualité du jeu pour en profiter, un comble ! Votre humble serviteur se ravise, trépignant de jouer à un jeu qu’il attendait depuis presque un an. Possédant un bon PC (I7, 8go de ram, carte graphique Direct 11), je me dis qu’au moins le jeu sera ultra fluide. Effectivement, les animations en 30 ips seront fluides en toute circonstance. Les animations, c’est bien, mais le reste est catastrophique ! Les ralentissements, chutes de framerate, sont légions et vu le contenu graphique proposé, nous frisons le scandale. Sans raison apparente, le jeu va donc ralentir à loisir, à peine une demi-seconde, certes, mais dans un jeu qui nécessite une extrême précision, cela revient souvent à vous condamner à mort. 

Autre point qui vous fera grincer les dents, Dark Souls est injouable avec un combo clavier-souris! Oui, oui, sur PC, vous pouvez oublier la souris ! Pour Doom, on comprend, mais en 2012 ? Peut-être pensez-vous que j’exagère. J’ai demandé à Kévin Tage de me donner son avis mais le pauvre s’est défenestré car il refuse de brancher une manette Xbox sur son ordinateur. Bon, il s’en est sorti… néanmoins pour la manette, il faudra bien en passer par là. En effet, si vous tentez de jouer sans, la souris contrôle les mouvements de votre personnage… en même temps que la camera. Et à un taux d’échantillonnage excessif. En clair, éternuez et la camera fera trois tours sur vous-même. Il ne faut pas s’y tromper, les actions contextuelles du jeu vous demanderont d’appuyer sur “A”, “B”, “LB” ou “RT” et il est clair que le jeu n’est pas pensé pour être pratiqué autrement. D’ailleurs, utiliser une manette non Xbox sera à vos risques et périls. Pour en avoir fait l’expérience, l’une n’était tout simplement pas reconnue et l’autre répondait avec un peu de retard. Merci “Games for Windows” ! Oh, oui, un dernier détail, même une fois la manette branchée, retirez la souris, car elle continuera à changer votre angle de caméra…

 

Achetez une trentaine de flèches et tirez sur sa queue, faites-moi confiance.

 

Cette adaptation PC ressemble donc à une mauvaise blague. SkyrimDeus Ex, ou encore le très récent Sleeping Dog prouvent que le PC offre un compromis tout à fait exploitable. D’ailleurs, pour faire un peu de pub, nommons Durante, un moddeur qui propose un programme jouable en HD (1080p) permettant le filtrage des textures et la profondeur de champ. Sachant que le mod en question n’est sorti que 48 heures après la sortie de Dark Souls, que l’on ne vienne pas nous dire que ce n’était pas possible.

Évoquons maintenant le PvP, l’une des grandes nouveautés de la version PC. Nous le savions, le côté multijoueurs, bien que discret, est capital pour profiter de Dark Souls. L’intégration d’un système de PvP impliquant plus directement les autres joueurs “humains” était fort alléchante. Ce mode de jeu proposera des combats en arènes. Vous affronterez en JcJ (joueur contre joueur) une multitude de gamers. Mais là encore de gros soucis techniques entachent l’expérience. Le matchmaking est affligeant (merci encore “Games for Windows”), les lags sont omniprésents et il semble que les développeurs n’ont pas pensé à mettre en place un système anti-triche. Depuis Street Fighter 4, nous n’avions pas vu une telle calamité…

Cependant, une fois le patch activé, il n’en reste pas moins que Dark Souls est un merveilleux jeu. Profond, immersif, stressant, ses qualités sont indéniables. Il vous propose un challenge de taille qui sera aussi frustrant que grisant. Vous mourrez, mourrez encore et encore, jusqu’à avancer, parfois de quelques mètres seulement. Et soyez sûr/e que vous aimerez celà ! Les boss sont titanesques et vous procurerons une véritable fierté une fois défaits, d’autant que le design est impeccable. À ce propos, le nouveau chapitre dans cette édition “Prepare to die” est fort plaisant. Artorias of The Abyss est varié, vous faisant parcourir de nombreux environnements, jusqu’à vous enfoncer dans les abysses pour affronter un boss aussi dantesque qu’effrayant, peut-être même le meilleur boss de Dark Souls.

 

En bref

Ne vous méprenez pas ! Dark Souls mérite d’être acheté par tous ceux qui n’ont pas de console. Le jeu est fabuleux, fantastique, et “tout plein, tout plein” d’autres qualificatifs en “f” pourraient venir en renfort. Mais il s’agit surtout ici de juger, non pas le jeu original et ses qualités intrinsèques, mais plutôt la version PC. Si le nouveau contenu ajoutera un bonne dizaine d’heures au soft, nous ne pouvons que regretter le pitoyable portage pc. Les fautes sont partagées entre un “Games For Windows” qui donne des ulcères à tous les joueurs PC depuis bien longtemps ainsi qu’à une paresse évidente des développeurs. Dès lors nous ne pouvons que vous conseiller de lui préférer la version console qui vous donnera des crises de nerfs, mais pour les bonnes raisons. Si cela est impossible, investissez dans une bonne manette, installez les mods (la communauté PC reste la meilleure plus value d’un jeu, comme le démontre Durante) et profitez du meilleurs Action/RPG du moment.


note6
Le jeu sur console mérite largement un 8

 

Auteur

Baltorg

Chroniqueur Jeux vidéo

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. Et bien, joli revirement de situation ! Après nous avoir soumis ton point de vue pour le moins très explicite sur le jeu, notamment sur la qualité graphique, tu nous parle d’une immersion de qualité !
    Ça c’est un jugement objectif, ça c’est mon Baltorg, t’aura un su-sucre si tu veut ^^.
    Non sérieusement on ne s’attend pas du tout à ce que tu nous dise que l’immersion est de qualité avec ces graphismes et encore moins qu’il mérite d’être acheté après tant de défauts : Bravo à toi car si je n’était pas fauché je crois que j’aurais envie de l’acheter…

  2. Je tiens à préciser que la note n’est pas terrible ! Et puis je dis bien que je ne jugeais pas les qualités intrinsèques du jeu. C’est un très bon soft, certes, mais malheureusement le portage PC est une fourberie. Les qualités sont tellement grandes qu’elles rattrapent largement les faiblesses de l’adaptation. Néanmoins, pour ceux qui ont le luxe de pouvoir faire le choix, il faut le prendre sur console. Pour les autres, il faudra se contenter de ce portage malheureux.
    Je répète donc, c’est un excellent jeu et franchement il faut le tester !
    Mais on ne peux tout de même pas s’empêcher de reprocher à l’éditeur son laxisme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*