Comics Culture Z Papiers — 22 octobre 2012
THE GOON tome 4 : Vertus et petits meurtres

Auteur : Eric Powell

Genre : Humour, Fantastique, Horreur et anti-héros

Édition : Delcourt

Nombre de tomes : 9

Statut : Série en cours

Nombre de pages : 121

Date de sortie : 20 juin 2007

Prix conseillé : 14,95€

 

Synopsis

Nous retrouvons avec plaisir le Goon et son ami Franky. Vous découvrirez l’origine des zombies qui rôdent à Lonely Street. Le récit s’ouvre sur la genèse des familles issues de la main noire. Le Goon ne cessera de nous étonner en constituant une équipe de football, en résolvant les problèmes d’un savant fou et en s’évadant d’une prison de très très haute sécurité. Il ne faut donc pas s’inquiéter il s’agit encore d’un tome haut en couleur qui ne fera que vous étonner. Les surprises fusent dans toutes les pages comme un feu d’artifice.

Avis 

Un scénario des plus loufoques qui regorgent de surprises et de blagues pour notre plus grand plaisir.

Eric Powell réussit à se renouveler dans chacun de ses récits, ce qui prouve la profondeur de son univers et de son grand talent.

Cet opus se compose d’une chronique sur l’équipe de football « les Boucaniers Bastonneurs », d’un conte de noël des plus violents, de fausses publicités humoristiques, d’une petite nouvelle écrite par Thomas Lennon et de strips. Un programme bien chargé qui promet d’être énergique.

La publicité la plus drôle est de loin une parodie de téléphone rose.  Le slogan suivant permettra nous l’espérons de vous convaincre de l’imposture de ce genre de numéro bidon « Seul un abruti fini appellerait un parfait inconnu prétendant posséder des pouvoirs médiumniques surnaturels pour se faire conseiller sur des décisions importantes pour sa vie… ». Merci Eric Powell, pour ces conseils triviaux mais efficaces. En ce qui concerne les parodies, vous pourrez reconnaître un clin d’œil à Stargate, avec une porte des étoiles un peu spéciale.

C ‘est un récit dans lequel il n’y a pas beaucoup de zombies, mais il n’en perd pas moins sa faveur. L’histoire est moins portée sur la rivalité des deux clans mais pas d’inquiétude, ils sont toujours présents en fond. Il est agréable de comprendre qui sont les zombies et comment cela s’est produit.  Nous n’avons sûrement pas tous les éléments pour comprendre cette épidémie, mais nous sommes sur une bonne piste.

Si les zombies ne sont pas à l’honneur donc, d’autres personnages sont mis en avant, comme le Docteur Hieronymous. Pas de grosses batailles mais des éclats de rire garantis. 

Comme à son habitude, Eric Powell prend le temps de finaliser son ouvrage et d’y insérer des bonus de qualité. Il n’y a pas seulement un artbook, il y a une nouvelle et des strips violents mais extrêmement drôles. Le livre est vu comme un objet qui est pensé dans sa totalité. Ces petits détails sont très appréciables car cela montre la minutie de l’auteur pour confectionner ses ouvrages.

Comme à chaque fois, nous ne pouvons qu’être admiratif/ve  du dessin car il passe d’une illustration à la manière des anciens comics avec des couleurs vives, à un conte en crayonné gris. Il peut aussi ajouter des dessins à l’encre de chine ou des dessins plus modernes avec des tons pastels et beaucoup de détails. Ce dessinateur est impressionnant par sa maîtrise des nombreuses techniques. Toutes ses pages sont la preuve d’un talent déconcertant. Encore une fois, nous ne pouvons qu’admirer ce travail merveilleux, qui en plus met à l’honneur nos amis les zombies. Que demander de plus.

Version noir et blanc de la page 56.

 

En Bref

Un quatrième ouvrage aussi savoureux et talentueux que les précédents. Eric Powell se surpasse à chaque fois pour surprendre et amuser son lecteur ou sa lectrice. Ses ouvrages sont de plus en plus maîtrisés et ne peuvent se finir que sur un mot : Waaahooo !

À conseiller à tous les amateurs de zombies qui n’ont jamais entendu parler du Goon ; il est impératif de rattraper ce manque. Mais c’est aussi une série à conseiller à tous les amoureux de comics car vous ne pourrez que l’aimer.

 

note9

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*