Comics Culture Z Papiers — 06 janvier 2013
The Goon, Tome 5 – Facheuses Tendances, la chronique !

Auteur : Eric Powell

Edition : Delcourt

Genre : Zombie et humour noir

Nombre de tomes : 9

 

Nombre de pages : 157 pages

Date de parution : 14 mars 2008

Prix conseillé : 14,95€

 

Synopsis

Le prêcheur qui dirige l’armée de zombies est en difficulté; le Goon semble être sur le point d’éradiquer cette vermine et de rétablir la paix dans le centre ville grâce à l’aide de Busard. Cependant des surprises attendent le Goon et son équipe… Ce ne sera peut être pas aussi facile que cela ! Un tome qui promet encore des grandes batailles, des blagues et de l’humour noir comme nous les aimons !

 

Avis

Ce cinquième opus offre de belles surprises. Eric Powell réussit encore une fois à nous étonner et nous surprendre. Il se renouvelle en permanence et fait de cette série un véritable plaisir de lecture. On ne s’ennuie jamais et malgré le fait que l’on connaît maintenant bien les personnages, on découvre sans cesse de nouvelles choses. Cela prouve le vaste univers inventé par l’auteur ainsi que sa grande créativité. Il a l’art de mettre les morts-vivants en valeur.

Ce tome met en exergue la narration. Nous en apprenons davantage sur deux personnages importants : Busard et le prêcheur. L’histoire est passionnante et il de nombreux rebondissements et suspens. La découverte du passé du prêcheur nous permet d’en savoir davantage sur l’origine des morts-vivants. La réputation du Goon n’est plus à faire et pourtant il possède encore des facettes inattendues : Il peut se révéler être très loyal et serviable !

Ce récit comporte moins de digressions et de publicités humoristiques, en revanche, les caricatures et l’humour sont toujours au rendez-vous. On pourra s’amuser de la référence biblique insérée lorsque Franky et le Goon vont voir au cinéma « Chuck Weston est Moïse dans le 13e commandement ». Ils ne repartiront pas sans la phrase culte de Moïse «  Comme le buisson tout-puissant mon entrejambe est ardent pour toi, Baby ! ». Ceci n’est qu’une des phrases les plus délectables du film, je vous laisse découvrir les autres.

A la fin, vous verrez le Goon lire les aventures de The Goon, petit clin d’œil supplémentaire amusant. Surtout que le super héros des aventures du comics, agira de manière encore plus loufoque et décalée. Cette mise en abyme laisse entrevoir une suite excellente dans le Tome 6 du comics et du comics dans le comics. Vous suivez ? Pour résumé : Encore plus du Goon car même le Goon est fan du Goon ! Ce comics dans le comics possède un graphisme totalement différent pour distancier le récit réel du fictif.

Encore une fois, on peut admirer le talent de dessinateur d’Eric Powell. Il est polyvalent et maîtrise tous les styles de dessin, ce qui est fascinant. Le graphisme des années soixante-dix est moins présent, et laisse la place à un crayonné et des ancrages marrons d’une grande beauté. Le mélange du scénario, des mises en scène et du dessin donne un résultat époustouflant. On reste complètement admiratif devant certaines planches.

En parlant de mise en scène, on ne peut que se souvenir des scènes de combats de ce tome qui sont splendides : Aucune parole, des scènes proches du cinéma muet à la fois amusantes et bien ficelées. L’action, la violence et le troisième degrés sont liés dans un mélange détonnant et très efficace.

On pourra noter qu’à la fin de l’ouvrage, il n’y a pas d’artbook comme dans les autres… Mais pas d’inquiétude !!! Il est remplacé par de courts récits en hommage au Goon, écrits par des grands noms du comics comme par exemple Tony Moore le co-créateur de la série Walking Dead.  Courtes histoires en noir et blanc, une idée très appréciable.

 

En Bref 

Une série qui se révèle épisode après épisode. Elle ne s’essouffle pas et au contraire gagne en qualité. Eric Powell est un artiste complet qui semble savoir tout faire pour notre plus grand plaisir. Comme à son habitude, il soigne son œuvr, en ajoutant un bonus fort agréable pour les fans. Ce titre est recommandé à tous les amateurs de comics : Il plaira à tout le monde même à ceux qui n’apprécient pas forcément les morts-vivants. C’est avant tout un excellent comics qui mélangent de nombreux genres et saura ainsi contenter tous lecteurs.

 

note9

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. J’ai découvert The Goon il y a peu et j’aime beaucoup ! C’est une vraie bouffé d’oxygène dans le genre zombie !
    De l’humour noir et décalé, des créatures loufoques, un trait graphique maîtrisé et toujours créatif (les essais à différents média de dessins sont des réussite) ! Des personnages riches, diversifiés et sympa (j’aime bien Busard !) et parfois quelques pages HS franchement marrantes !
    Le perso principal fait un peu penser à Marv de Sin City ! :) une bonne brute qu’on prends plaisir à suivre !

    Je recommande The Goon c’est un bon comics :)

  2. Pingback: Le top des produits zombies 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*