Culture Z Séries Vidéos — 13 février 2013
The Walking Dead S03E09 – The Suicide King, la chronique.

Panique à Woodbury et record d’audience (par Freecats)

La saison 2 s’était achevée sur le début d’une ricktature, la première moitié de la saison 3 sur le déclin d’un dictateur, le désormais fameux et complètement déjanté « gouverneur ». Après une coupure de douze semaines, retour à la case Woodbury, village fortifié où règne désormais le chaos, la colère et la panique. Qui sème le vent récolte la tempête, qui comme on le découvre va tout renverser sur son passage, sans faire aucune distinction ni épargner les innocents.

D’entrée de jeu l’action est au rendez-vous, comme c’est le cas depuis la saison 3. Sans trop en dévoiler pour ne pas gâcher le plaisir de ceux attendant une future VF, ou pour qui veut suivre la VOSTF en VOD chez Orange, disons juste que dans cet épisode le gouverneur s’efface un peu, murissant sa vengeance, Andréa tombe de haut mais prend du grade, Daryl et Merle Dixon sont dans la tourmente, et paradoxalement Rick risque de rejoindre son ennemi dans la folie destructrice et meurtrière. Les autres personnages habituels apparaissent quant à eux plutôt en toile de fond, au travers de quelques scènes où ils pansent leur plaies entre deux dialogues sentant un peu le réchauffé.

Mais après une coupure de plusieurs mois il faut bien remettre l’histoire en selle, et on se retrouve aussi face à de nouvelles situations qui … n’ont en fait rien de vraiment nouveau. Logique, car nous sommes toujours en plein dans la saison 3, mais … cet épisode laisse toutefois un arrière-goût de déjà vu. Lors des précédents épisodes on avait vu un nouveau groupe se réfugier précipitamment dans la prison. Résultat, on repart dans des hésitations fortement teintées de paranoïa, où nos héros hésitent à faire confiance à ces nouveaux venus, tout en admettant que leur nombre ne cesse de diminuer, et qu’avec les zombies ils doivent faire face à la menace plus importante que jamais du gouverneur et de ses sbires.

the walking dead affiche mi saison 3Il est juste que le groupe de Rick soit très prudent devant des inconnus. Surtout qu’un ou deux ne semblent pas bien intentionnés et paraissent attendre une opportunité, chance que leur chef, le colosse Tyreese, ne devrait pas leur laisser prendre, espérons. D’ailleurs ce nouveau meneur devrait prendre un rôle de poids à l’avenir mais un rôle qui pour les connaisseurs différera de celui du personnage dans la BD (entre autre ce ne sera pas un solitaire). Passons,  le moment n’est pas encore venu pour Tyreese.

Par contre, et surtout du coté de Rick, avoir systématiquement une relation basée sur la paranoïa entre chaque groupe de survivants qui se rencontrent commence à ressembler beaucoup à un artifice scénaristique pour gonfler artificiellement la tension. Certes la raison de Rick a été gravement ébranlée, certes la série se veut un drame, mais pour des individus tous épuisés et confrontés à des hordes de zombies, c’est oublier un peu vite qu’une des première règles de survie est qu’on est plus fort à deux groupes ensembles, plutôt que chaque groupe seul dans son coin. L’union fait la force, tout le monde le sait.

Que le scénario pousse les différents protagonistes à la limite de toujours s’entretuer fait autant gagner en rebondissements qu’à force il fait perdre en cohérence. Revers de la médaille du format très strict des séries US, format qui oblige beaucoup à de telles pirouettes permanentes pour continuer de tenir l’audience en haleine. Au détriment d’un peu de logique.

Heureusement la qualité de The Walking Dead est toujours au rendez-vous, et de fait cette demi-saison redémarre sur un rythme soutenu, mélangeant bien bagarre, effets de surprises et esprits torturés. D’ailleurs le retour de The Walking Dead s’est soldé aux USA par un nouveau record pour la série, 12,3 millions de spectateurs, ce qui en dit long sur l’intérêt croissant que suscite le phénomène The Walking Dead (pour vous donner une idée de l’évolution, le 1er épisode de la saison 3 avait rassemblé 10,9 millions de personnes, et, l’année dernière, l’audience à la mi-saison 2 était d’à peine 7 millions). Nul doute que ce duel à mort sur fond d’apocalypse entre Rick et le gouverneur va faire de cette 3ème saison un grand moment de télévision.

 

OUI : Walking Dead est de retour ! (par Baltorg)

Ah… Enfin les journées rallongent, le léger gazouillis des oiseaux revient nous titiller les tympans et à mesure que l’espoir d’un printemps renaissant se profil à l’horizon, couplé à une réduction significative des tenues de la gente féminine  ainsi qu’à la non moins certaine tendance des gars à mettre des vêtements trop serrés pour exhiber leurs muscles saillants… NE PANIQUEZ PAS ! Pour nous autres qui préférons l’obscurité d’un hiver, nous autres peuple de l’ombre qui appelons de nos veux un automne éternel (parce que les feuille jaune c’est beau et que les PC ne chauffent pas trop) voici enfin le signe que la vie n’a pas encore totalement repris ses droit. Même le pape abdique devant l’imminence du retour des ténèbres car OUI : Walking Dead est de retour !

Et avec la série d’AMC nos critiques. Nous vous proposons alors un petit article collégiale sur nos avis et impressions au fur et à mesure de la diffusion de la série en direct des states et retransmise sur la chaîne d’orange dédiée aux séries.

Walking Dead est un évènement en soi. Sa popularité ne peut être démentie, néanmoins il faut bien avouer que ce début de (mi) saison est un peu faible. Passé les dix premières minutes l’épisode tombe dans un marasme sans rythme ni émotion. Glenn peine à communiquer son mal être, Rick perd de son charisme (alors que la saison 3 avait mis un point d’honneur à restaurer sa place de leader) avant de sombre dans un délire un peu étrange (aussi bien pour lui que pour le spectateur .. et laisse une impression de maladresse) et le gouverneur n’est que l’ombre de lui-même.

Allez, restons bons amis, cela fait toujours plaisir de regarder la série et je me suis surpris à penser pendant le visionnage qu’aucun autre show sur le sujet ne proposait une telle qualité. Cependant après huit épisodes d’une saison trois que j’ai personnellement trouvé grandioses, celui me refroidit quelque peu. Pas grave, ce n’est qu’une transition qui offre pas mal de possibilités au final. Autre point important     *SPOIL, sélectionnez le texte avec votre curseur pour lire le spoil*   le départ de Merle et Daryl, outre le fait qu’il est très suspect, ne serait il pas une légitimation du jeu à venir mettant en avant les deux protagonistes ? Oui cela se passera avant la rencontre des Dixon Bross et le groupe d’Atlanta, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il s’agit la de créer un couple de botteurs de cul de toute pour imprégner le spectateur d’une évidence : acheter le prochain FPS centré sur ce même couple. Si c’est le cas, la technique est un peu basse.

Fin de l’épisode et annonce du prochain, on espère du mieux du mieux du mieux ! Cependant… on en redemande. Le principal non ?

Tom et Mat

 

15 trognons de pain (par Tom)

Pour moi l’épisode d’hier n’est pas digne d’un début de mi-saison. D’ailleurs je n’aime pas ce principe de ce découpage, on a (j’ai) tendance à en attendre trop. Et là j’suis hyper déçu. C’est mou et décousu, on nous en montre à la fois trop et trop peu, on nous fait manger 15 trognons de pain sans nous faire manger une seule baguette en entier :

Rick va personnifier la paranoïa. Carol et Beth font la popote. Hershel endosse le rôle du sage papi guerrisseur. Glenn et Maggie font la gueule. Mini-rick a 25 ans dans sa tête, mais mériterait encore des baffes cul-nu. Andrea est à l’ouest et Michonne pionce comme un rat mort. Tout ça c’est pour l’instant une soupe de cliché qui j’espère va devenir un #&%$! de gros festin qui va nous retourner complétement le quotidien de cette petite prison dans la prairie. C’est bien de faire le malin en achevant un mort et de lustrer ses fusils Philips, mais va p’tete falloir te faire pousser des corones à défaut d’un nouvel oeil et partir en guerre. Pour finir, car je suis bon public, j’ai adoré la scène de la tête écrasé, j’ai adoré voir la gueule des figurants redneck de Woodbury pendant le discours pompeux d’Andrea, et adoré les deux “No.”, de Rick face à Tyreese. J’ai hâte de voir la suite, je la regarderai même avec gourmandise mais pour moi cet épisode sera génial quand je le regarderai un dimanche, en m’envoyant toute la saison 3 en blueray avec un saladier de pop-corn, vautré dans mon canapé.

 

Un vieux plat de la veille, tiède et sec (par Mat)

On l’attendait, il est arrivé triomphant comme un Lance Amstrong sur les champs Elysées Le Walking Dead nouveau. Bon je ne vais pas y aller par 4 chemins, pas de pincettes, pas de spoil. Je me suis bien emmerdé dans ce nouvel épisode. On y trouve un Gouverneur bulletproof, un voisin jerry survivaliste, une Andréa faible et démago, un Merle moqueur, un Daryl soumis, un Rick vidé, un Glenn remplis, une Carol dépassée, une Maggie tétu, un Hershel rebel (bouhhh), un Tyreese qui tarde à prendre du poil, un woodbury rempli de débiles… Bon tout ça est très moyen, plat et lent. On appelle ça un épisode de transition mais cette étape dure depuis trop longtemps. Comment donner aux scénaristes la possibilité de gagner du temps jusqu’à la dernière bataille entre Rickounet et le gouverneur ? Mettez moi un peu de psychologie de comptoir, un peu de politique/démago à 2$ un peu de tête écrasée pour les amateurs de gore… Une recette fade qui laisse un arrière goût, comme un vieux plat de la veille, tiède et sec.

Ok on attend le clash final mais je vous le dis, ça va être long et plein d’agonie, je risque de m’auto éclater la tête avec ma télécommande si ça décolle pas dès le prochain épisode. Pour me réconforter, j’attend avec impatience l’épisode de l’introduction du sang neuf de Tyreese… Mais c’est pas pour tout de suite, j’imagine qu’on va avoir un petit retour vers Daryl sous peu… RDV la semaine prochaine!

A suivre …


Si vous l’avez manqué, voyez aussi le trailer de la saison 3.

Auteur

Arpenteur du wasteland et chroniqueur de jeux vidéo.

Articles relatifs

6 Commentaires

  1. Personnellement, je ne l’ai pas trouvé très appétissant cet épisode…
    Déjà Daryl qui part avec son frère.
    Rick qui pète les plombs on ne sait pourquoi…

    En espérant que les prochains seront mieux.

  2. Exactement, rien à redire sur le sujet.
    Daryl part avec son frère en 5 minutes (normal), houlala personne ne s’attend à les retrouver en fin de saison ou à la prochaine. Sinon rien de nouveau –’
    A l’exception de Rick qui commence à devenir taré, c’est là où ça va devenir intéressant, mais sinon dans l’ensemble, assez déçu il faut le reconnaître.

  3. ça fait déjà quelques épisodes qui me déçoivent, donc pas surprise.La mis à part “l’évasion” de Daryl et Merle, y a aucune action, si 3 ou 4 pauvres zombies qui se font éliminer direct (pourtant ça aurait été bien une invasion chez le gouverneur) Rick commence à être chiant à péter des plombs tout seul, Andréa m’agace au plus haut point avec son gouverneur.
    Et puis voilà sa manque de zombies et de sang ! On a plus des histoires de survivants, entourer de zombies (mais de très loin), et je trouve sa chiant.
    La première saison me manque !!!!

  4. Un épisode de transition …Je n’en attendais donc pas monts et merveilles !
    Le pétage de plomb de Rick commence un peu à me gonfler, les frères Dixon se barrent mais certainement pas pour bien longtemps (je les voient bien revenir sauver le groupe en fin de saison)…
    Je ne parlerai pas encore d’Andréa, dont le perso s’éloigne de plus en plus de l’original avec son côté “tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil” … Vous connaissez mon dépit sur son rôle dans la série !

    J’attends quand même impatiemment la suite, moins que le comic (je trépigne en attendant le tome 18).
    J’attends tout de même la monté en puissance du gouverneur, je penses qu’AMC ne peut pas se passer de faire une fin de saison proche de la BD et particulièrement marquante ….
    Du moins, je l’espère ! wait & see

  5. Depuis le temps que j’attende cette épisode :) il et juste génial, mes ses dommage que daryl soit partit =(

  6. Cet épisode est le premier de la saison 3 à me décevoir.
    Je suis fan du comic et j’apprécie la série. Malgré son adaptation qui n’est pas 100% fidèle, la série est globalement de bonne qualité (bon d’accord, si on enlève la fin de la première saison: BEURKKKK), et permet aux lecteurs de trouver un intérêt dans la série TV puisque différente du format papier !
    Mais là, je dis stop, Rick pète effectivement un plomb dans le bouquin mais je sens que ça va devenir vite lourd dans la série TV et surtout vu comment les scénaristes s’y prennent. Kirkman fait un travail de fond et de qualité sur les personnages, et je trouve ça dommage que dès que l’on porte TWD sur petite lucarne on se retrouve avec des personnages si peu travaillés… Je ne veux pas trop rentrer dans les détails car je ne veux pas gacher le plaisir des spectateurs qui ne lise pas les bouquins et comme ça fait appel à mes souvenirs, j’ai peur d’en dire trop.
    Pour ce qui est de l’épisode, on peut se contenter des trailers qui avaient été diffusés, il ne se passe RIEN, tant du point de vue de l’action que de l’intrigue, et hop 42 minutes de gachées ! Le cliffhanger de l’épisode 8 était tellement alléchant que ça me donne envie de vomir…

    Pour résumé un épisode qui ne vaut pas plus qu’un 2/10 pour moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*