Culture Z Séries Vidéos — 13 mars 2013
The Walking Dead S03E13 – Arrow on the Doorspot, la chronique

La vengeance est un plat qui se mange froid

Comme pour l’épisode de la semaine dernière, ce treizième épisode de The Walking Dead permet de voir lentement se construire la tension qui va très probablement mener à un bain de sang lorsque la saison 3 arrivera à sa fin. C’est à dire dans trois semaines.

La guerre a beau avoir été ouvertement déclarée, les deux parties en présence continuent de se tourner autour. Et si Rick et le gouverneur attendent avant de définitivement faire parler la poudre, cela n’est que grâce à l’intervention d’Andrea. Dont on se souviendra que le personnage exerçait comme profession avant l’apocalypse le métier d’avocat (alors que dans le comics elle est juste clerc de notaire, ou quelque chose d’équivalent).

“Arrow on the doorspot” se focalise donc sur une ultime tentative de négociations entre deux ennemis ayant résolument décidé de s’éliminer l’un l’autre. La rencontre et le sympathique long dialogue entre Rick et le gouverneur sont un plaisir à suivre. Sans surprise, le gouverneur essaie de faire ce qu’il connait le mieux. Manipuler les gens en jouant sur leurs émotions.

Tandis que l’on croisera quelque autres personnages de second plan vaquant à leurs occupations, chassant quelques zombies égarés et profitant de cette trêve supplémentaire pour faire un peu mieux connaissance, voire même pour certains réaliser qu’en fait “l’autre” n’est guère si différent de “soi”. Tandis donc que la vie suit son cours à la prison, Rick parait se laisser amadouer par les paroles du gouverneur. D’autant plus que ce dernier à un argument de poids : il laisser le groupe de Rick vivre en paix si on lui donne … je vous laisse deviner !

Tout n’est pas exactement cohérent avec l’idée que l’on peut se faire d’une telle situation. Ni l’un ni l’autre des deux principaux protagonistes n’essaient vraiment de se tuer, alors qu’ils en ont pourtant une belle opportunité. C’est le revers des séries télés qui aussi belles et réussies soient-elles n’ont d’autres choix que de toujours devoir rebondir, quitte à laisser quelques ombres au tableau, sous peine sinon de ne plus exister. Heureusement il plane aussi comme un très noir et très lourd nuage de trahison au-dessus des deux groupes. Qui ont d’ailleurs tout deux dans leur camp des brebis égarées. Et qui sait, peut-être galeuses ? Mais ce n’était pas encore cette semaine que l’orage avait prévu d’éclater.

Auteur

Arpenteur du wasteland et chroniqueur de jeux vidéo.

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. Ca fait trois/quatre épisodes devant lesquels je passe mon temps à gueuler “mais barrez-vous, inconscients ! Fuyez !”, mais non, ils restent. Qu’ils viennent pas pleurer si c’est le bordel après.

  2. Ahah, ton commentaire m’a fait rire, je fais pareil !
    Surtout dans l’épisode 12 je crois ou j’étais à fond dedans ^^

  3. J’attends vraiment de voir comment ça va se passer, ça sent le bain de sang à plein nez (à l’image de la fin des deux autres saisons où à chaque fois plusieurs personnages y passent simultanément !). Andrea… Je suis passé de : je l’aime pas trop à : ah elle est cool maintenant ! à : MAIS QUELLE &!?@!

    Pour une fois, ils auraient du écouter Merle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*