Culture Z Séries Vidéos — 05 avril 2013
The Walking Dead S03E16, Welcome to the Tombs, la chronique

 

Bye-bye Andréa

Pourquoi n’a-t-on donc presque pas vu cette guerre qu’on nous a tant vendu ? Car The Walking Dead est avant tout un drame humain sur fond d’apocalypse de zombies. Et qu’AMC, pour le faire mousser encore plus, essaie de lui rajouter des éléments qu’il n’a pas. Qu’il pourrait avoir, si dans cette saison il y a avait eu quelques épisodes de plus. Qui auraient laissé le temps aux scénaristes de développer, par exemple, l’évolution d’une guerre. En parallèle de celle des personnages. Au lieu d’être obligé de présenter à la va-vite un ou deux raids intenses, mais bref, en guise de remplissage. Pendant que l’on continuait à voir principalement toujours la même chose.

Ce qui est bien, car les personnages sont finement travaillés. Même si ils déplaisent plus ou moins par moment, selon ce qu’on imagine que tel ou tel aurait dû faire, ou dire, ou ne pas faire ou ne pas dire. Chacun se projette différemment dans les héros d’une série. On s’y retrouve souvent, même si le contexte de la série n’a strictement rien à voir avec notre quotidien. C’est tout l’intérêt du genre dramatique à la télé. Et niveau drame, clairement avec The Walking Dead on est servi. Là où le bât blesse, c’est pour tout le reste.

Les amateurs de zombies et d’hémoglobine coulant à flot sont peu satisfaits, car les zombies tendent à faire beaucoup de figuration. Certes celle-ci est réussie, mais s’efface en permanence devant les héros.

Les amateurs de Science-fiction (ou d’Anticipation) ne peuvent pas être convaincus, la série n’expliquant en fait quasi rien (comment a débuté l’apocalypse, combien y a-t-il de survivants, comment tel groupe de militaires a-t-il survécu, …). Cela évite de nombreux pièges dans l’écriture. En SF une bonne histoire, pas forcément réaliste mais au moins crédible, est très difficile à écrire. Ici la série reste ainsi plus facile d’accès en évitant trop de questions de fond. Qui intéressent moins de gens. Au mieux, comme toujours dans les séries, The Walking Dead répond à des questions par d’autres questions. Puis se focalise sur quelques individus. Donnant ainsi un très joli tableau mais avec un arrière-plan plus que flou. Voire absent.

Si l’on a fait confiance aux annonces d’AMC quant au contenu de cette demi-saison, on ne peut qu’être relativement déçu par ce final. Il y a tromperie sur la marchandise. Ou du moins sur l’emballage. Car ce final, tout comme les épisodes qu’on a vu ces dernières semaines, reste droit dans la lignée de la série.  

AMC avait annoncé une guerre, il n’y en a pas eu. AMC avait annoncé 27 morts, on en a surtout vu deux, les autres étant passés à l’écran presque aussi vite que les balles ayant contribué à leur décès. Vous vous attendiez à une belle bataille, vous avez eu le droit à une belle bagarre. Et un enfant, qu’un père, shérif de surcroît, n’est pas capable de remettre en place quand du haut de ses treize ans il démontre qu’il n’a rien compris du tout à la différence entre un zombie et un être humain. Qu’on ne tue pas comme un chien, même si on est un gosse en colère pour avoir perdu sa maman. Des claques se perdent. Et l’enfant-héros est un mythe. Spécialement lors d’une apocalypse. C’est évidemment un artifice scénaristique, très dramatique, destiné à un public précis, et donc approprié à une série de plus en plus grand public ainsi qu’à de futurs développements. Or pendant ce temps-là, la guerre dont on vous parlait est on ne sait où.

Quoi qu’annonce désormais AMC pour la suite, il est donc impossible de s’y fier. The Walking Dead reste une des meilleures séries télé du moment, qui heureusement n’est pas prêt de s’arrêter. L’histoire va continuer de prendre un cours différent de celle du comics, comme une jolie variation sur thème. Et AMC a perdu une partie de sa crédibilité.

Sans qu’on ne voit que ça pendant toute la demi-saison, car il en faut pour tous les goûts aussi, était-il possible de représenter en un, deux voire trois bons épisodes quelque chose qui ressemble vraiment à une guerre ? Oui. Regardez Band of Brothers d’HBO, par exemple l’épisode sur la bataille de Normandie. C’est d’une toute autre et réelle intensité. AMC s’enorgueillit d’un succès croissant ces dernières années. Avec effectivement de très bonnes séries télé. Toutefois avec la fin de cette saison trois de The Walking Dead force est de constater qu’AMC reste au moins un cran en deçà de HBO.

La superbe folie du gouverneur allant crescendo, la longue guérison de Rick, le tragique destin de Merle, et surtout la funeste valse d’hésitations d’Andrea, et sa cruelle mise à mort, auront offerts de beaux moments, et même de vraiment très beaux moments de télévision. D’autant plus condensés en une quarantaine de minutes à chaque fois, ce qui bride beaucoup les possibilités. Et force le téléspectateur a faire preuve d’imagination pour combler des blancs trop évidents. Qu’importe, il n’en est pas moins qu’on nous avait annoncé plus. Et qu’on a pas eu plus.

Vivement la suite, en octobre, et espérons d’ici là qu’AMC apprenne à ne plus mentir à ses téléspectateurs. Et prévoit plus d’épisodes, ou que ceux-ci durent plus longtemps. Cela éviterait beaucoup de raccourcis dans le scénario, et donc de déceptions.

Freecats

Et bien on pourra dire ce qu’on voudra mais ils se sont bien foutus de nous ! Elle est où ma grosse bataille ? Ils sont où mes 27 macchabées annoncés ? Il est où mon cliffhanger qui nous fait casser la télécommande de rage tellement on veut savoir la suite ? Je suis trop blasée !

Certes on aura plus à se farcir le trip Gandhi d’une Andréa au rabais qui ne fait rien de ce que l’on attend d’elle mais bon, bien piètre consolation. On voulait (et on nous annonçait !) du gore, du limite supportable mais là franchement…Que fait la police ? Défendant cette série bec et ongles depuis le début et même pendant la saison 2 (j’ai perdu des amis lors de discussion à ce sujet), j’ai voulu y croire avec un début de saison 3 bien sympa. Mais on est tombé dans du Terence Malick avec des zombies, et encore il y en a de moins en moins, de zombies. Ils ne font même plus peur les pauvres, ils font juste de la peine.

A force de jouer le côté psychologique, le showrunner va finir par faire abdiquer même les fans les plus fervents. Peu de zombies, pas d’action, des personnages en guimauve, Kirkman a l’air de s’évertuer à détruire tout ce qu’il construit si bien dans la BD. Et cela me rend triste … et amère … et en colère. Mais ils vont se réveiller bon sang !!!!

Voilà c’est court mais j’ai trouvé ça trop nul, une mystification de spectateurs !

July

Auteur

Arpenteur du wasteland et chroniqueur de jeux vidéo.

Articles relatifs

6 Commentaires

  1. Cela faisait déjà plusieurs épisodes où Andrea devenait insupportable, le paroxysme ayant été atteint dans les deux derniers. Donc qu’elle y passe, tant mieux et ouf, je dirai. Comme tout le monde j’attendais un épilogue à cette saison 3 en forme d’attaque de type FORT ALAMO avec la mort du gouverneur à la clé mais pas que, la personne qui aurait porté le bébé de Rick par exemple, avec le bébé qui meurt aussi bien entendu pour retrouver un peu ce qui s’était passé avec LORI et son bambin dans la BD. Et voir ensuite tout ce petit monde dévasté par les évènements repartir en quête d’un autre endroit dans ce monde d’horreur.

  2. Tout pareil que July, pas de cliffhanger, du coup quand j’me dis que la prochaine saison n’est qu’en octobre je suis genre “ouais peut-être…”, alors que l’an dernier j’ai failli craquer mon slip de colère tellement j’voulais connaître la suite !
    Encore un comparatif à la BD, m’enfin c’est le même scénariste alors on me pardonnera : la BD est tellement chargée en action et émotion et ça va tellement loin, que là j’ai l’impression de regarder les feux de l’amour avec mon chat sur les genoux et une verveine à l’orange. Manque plus que ma carte vermeil et le dentier dans un verre d’eau et je m’y croirais.
    Et puis je trouve que plus ça va, plus les zombies ont le crâne mou. Si ça continue dans la saison 3 ils vont les supprimer à coup de tongs.

  3. Bon épisode, mais la fin est décevante…
    Toujours quelques incohérences, mais on comment à s’y habituer :)
    Personne ne réagit pendant la tuerie du Gouv’ ? Andréa n’a pas l’air d’avoir trop mal malgré une belle morsure ? …
    je me demande ce que va devenir le Gouverneur maintenant… il va se remonter une forteresse ?

  4. En ce qui me concerne, j’ai eu la chance (ou la malchance ;) de n’avoir ni lu la BD, ni vu la bande annonce de la saison 3. Alors dans l’ensemble, ne m’attendant à rien, je ne suis vraiment pas déçu.

    En ce qui concerne la Guerre que certains attendaient, je pense qu’elle ne manque pas au scénario. Pour ceux qui veulent de la guerre, il y a le soldat Ryan ou Les larmes du soleil. Non mais allo quoi (dsl je sors), les mecs se démènent à éviter les zombies et à trouver de quoi bouffer depuis au moins 9 mois, et ils vont bêtement user leurs forces à suivre un écervelé despotique qui se lance dans une guerre sans aucune ressource à la clef ? Incohérent selon moi, et heureusement qu’AMC a limité son dérapage…

    Pour ce qui est des zombies, je suis d’accord avec vous, bientôt une tapette à mouche suffira à les passer à trépas (ou plutôt à retrépas), et c’est bien dommage… et concernant la prison, j’espère qu’ils vont plier bagages dans la saison 4, parce que là je commence à me sentir devant la saison 24 de Prison Break… Sinon dans l’ensemble la saison 3 m’a bien plu.

    Et pour ce qui est de la série dans son ensemble, même si le survivaliste que je suis est gravement sur sa faim concernant les détails pratiques (les mecs passent leurs journées à chasser les zombies, leurs voisins, et même le fantôme de leur ex… non mais allo quoi (ok dsl, je resors), on bouffe quoi ce soir les gars ?!, et je vous épargne les innombrables autres exemples…), bein faut bien avouer que des séries aussi bien que ça, on en trouve pas tant que ça de nos jours !!! Alors moi je suis fan, et je resterai fan jusqu’au dernier petit survivant !

  5. Je tiens à dire que sur le sujet de la guerre. Elle était tant attendue c’est vrai mais il faut ce remettre dans le contexte.. On est dans The walking Dead où le restant de la population essai de ne pas ce faire bouffer. Ce n’est pas du “Apocalypse Now” ou du “Il faut sauver le soldat Ryan”.

    Sérieux, comment voulez-vous faire une guerre dans un tel contexte alors que les survivants (quels qu’ils soient) on déjà du mal à ce trouver à manger, alors ne parlons pas des armes et munitions. C’est logique qu’il n’y ait pas eu cette “guerre”, aucun des deux camps n’aurait jamais pu avoir la possibilité de ce trouver un arsenal digne de ce nom pour faire une vraie guerre.

    • Je me suis précipité d’écrire mon commentaire par peur d’oublier ce que je voulais dire exactement : /
      J’ai trouver tout comme vous qu’Andréa était un peu casse bonbon… Va criez ton “peace and love” plus loin s’il-te-plait, ici c’est mode survivalisme.

      Et je rejoins Lionel dans son commentaire, tout à fait d’accord, il manque pas mal de détail dans leurs vie de tout les jours. Mais il faudrait dans ce cas, comme dit dans l’article, créer plus d’épisodes.

      En attendent j’ai hâte, moi aussi, de voir la saison 4, avec une averse d’épisodes ! : D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*