Culture Z Mangas Papiers — 27 septembre 2013
Tokyo Ghoul Tome 1, la critique !

  Scénario et dessin : Sui Ishida

 Éditeur : Glénat

 

 Genre : Horreur, Zombie, Action, Gore, Ecole, Seinen

 

 Date de publication : 6 Août 2013

 Nombre de volumes : 8 – En cours

 Prix : 6,9 euros

 

 

 

 

 

Synopsis

Tokyo est envahie par une épidémie des plus alarmante, les “Ghouls” sont des entités à l’apparence humaine et aux pouvoirs mystérieux qui tuent au hasard des civils pour manger leur chair. Pendant ce temps Ken Kaneki un jeune lycéen au tempérament réservé s’apprête à faire une rencontre qui changera son destin d’une façon radicale et définitive…

 

 

Avis

Après avoir regardé attentivement la pochette ci-dessus je me disais “encore un manga de zombie à la con sans la moindre originalité” c’est en tous cas dans cet esprit que j’ai attaqué la lecture… Et pour tout vous dire je me suis trompé ! À ma plus grande surprise j’ai eu affaire à quelque chose de vraiment différent de ce qu’on a l’habitude de nous servir par paquet de 20, je vous parle bien entendu de ces auteurs qui surfent impunément sur la vague de popularité dont jouit le genre zombie, vague vouée à s’éteindre justement à cause de toutes ces créations insipides venant enlever toute trace d’originalité au genre Z et accessoirement à celui de la survie. Pour en revenir à Tokyo Ghoul, nous voici en face d’un produit neuf mais vous l’aurez compris pas dans le sens premier du terme : on sent de la nouveauté dans ce premier opus ; de quoi reprendre confiance en la durabilité de cette fameuse “vague”.

À la lecture des premières pages on commence avec une petite amourette qui s’annonce bien mièvre… mais pauvre fou, as-tu oublié le titre de ce que tu as entre les mains !? Et là BAM, dès le début un énorme twist scénaristique ! (bien qu’un tantinet prévisible) C’est donc en l’espace d’un chapitre que l’histoire prends une toute autre tournure. Notre héros subira la mésaventure de passer du simple statut de lycéen banal, à celui d’une terrifiante Ghoul qui fascine et effraye tant la population.

Dans Tokyo Ghoul (comme dans tout récit non réel) il y a des codes de logique bien précis en rapport avec les ghouls. Cette fois-ci, il sera question de personnes naissant avec ce virus, virus qui ne sera pas contagieux. Quant à la raison pour laquelle les ghouls bouffent les humains, ils n’ont tout simplement  rien d’autre pour satisfaire leur faim ! C’est aussi ce qui fait la particularité de la mésaventure de notre héros : il devient mi-humain, mi-ghoul. C’est avec cette nouvelle vie que certains dilemmes d’une envergure inimaginable vont s’imposer à ce dernier et cela au quotidien. C’est le choc de la découverte d’un autre mode de vie d’une autre communauté avec laquelle il sera bien forcé d’apprendre à cohabiter, car il en est malgré lui immaculé.

                 

Au niveau du dessin, il n’y a ma foi rien à redire, je l’ai trouvé agréable !

Mon seul regret se portera plutôt sur le tempérament douteux des personnages. Ces derniers vont s’adonner à de grandes scènes de combats pour des raisons à la limite du risible…  Au moins on sera qu’il ne faut pas les taquiner…

 

Conclusion

Un réel plaisir autant à la lecture qu’à la rédaction de ces quelques lignes, Tokyo Ghoul est un manga très prometteur, avec sa dose de marginalité qui fait bon ménage ! Malgré un univers des plus conventionnels Tokyo Ghoul arrive à tirer son épingle du jeu sans le moindre problème. Avec une cadence relativement bien menée, des personnages dont les sentiments vous prennent directement aux tripes, sans oublier le concept du mi-humain mi-Ghoul utilisé et illustré avec brio,  il mérite clairement un bon 8 ! 

Tokyo Ghoul puisse-tu continuer sur cette lancée !

 

 

 

note8

 

Auteur

sarthasiris

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. J’ai eut le plaisir de pouvoir lire l’extrait qui était à la Japan Expo, du pur plaisir.

  2. Ah pas mal a voir :)

  3. Un bonne critique à la Sartha. ;)
    Je ne sais pas si depuis tu as eu l’occasion de lire les rôles suivants. En tout cas sache que même si ça n’est pas exempt de tout reproche, l’évolution de l’histoire est plutôt encourageante. On sent pas mal de possibilités… Le tome 3 envoyait sévère… Juste dommage que la couverture spoile un peu. J’espère que la suite va te plaire et puis que l’anime a venir saura nous offrir un bon spectacle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*