Culture Z Mangas Papiers — 18 février 2014
Tokyo Ghoul tome 3, la critique.

 

Scénario et dessin : Sui Ishida

 Éditeur : Glénat

 Genre : Horreur, Zombie, Action, Gore, Ecole, Seinen

 Date de publication : 6 Août 2013

 Nombre de volumes : 8 Tomes en cours, dont 3 sortis en France

 Prix : 6,90 euros

 

 

 

 

 

 Synopsis :

Hinemi a vu les “colombes” ôter la vie à ses deux parents. Ken et Toka décident de se rendre chez l’ennemi, au quartier général du C.C.G., pour aider comme ils le peuvent leur jeune amie désespérée. Seulement, cette action risquée n’est que le prélude d’une série de tristes conséquences…

 

Avis : 

Je me retrouve donc avec le tome 3 de Tokyo Ghoul. Pour commencer le tome se présente sur le thème de la “vengeance”. Faut-t’il systématiquement se venger pour apaiser sa colère ? Surtout quand on est qu’une enfant ? Comment, dans une guerre telle que celle-ci, serait-t’il possible de stopper la spirale de sang vouée à ne jamais s’arrêter ? C’est en tout cas les questions que nous pose ce tome 3 de Tokyo Ghoul.

Ce tome sera aussi l’occasion de voir notre héros progresser dans ses convictions pourtant incertaines. Etant visiblement le seul à pouvoir comprendre la nature même de cette guerre -(de par son coup du destin, qui le transforma en hybride ghoul/humain).  Il et clair que l’avenir de la prospérité de ces deux espèces repose dans le creux de ses mains.

 

Quand une personne meure dans Tokyo Ghoul qu’il soit humain ou Ghoul le résultat reste le même, c’est avec plein de tristesse que sera vécu la nouvelle par les proches des victimes en question. Ceci aura pour cause de mettre le lecteur dans une position assez  délicate de “-mais c’est qui le méchant ?”. C’est d’ailleurs assez amusant de constater qu’on s’identifie naturellement à Ken en se posant cette question.

Hormis cela le tome comporte son lot de combats, ces derniers ne sont vraiment pas très intéressants… A les regarder on se croirait dans un Shônen basique au possible, (les idées de feintes pour obtenir la victoire sont tellement prévisibles qu’on oserait théoriquement pas s’en servir). Et pourtant… Enfin voilà, c’était ma seule réelle déception, car pour tout vous dire ce manga et un pur régal.

 Conclusion : 

Le tome 3 de Tokyo Ghoul est un tantinet inférieur que ses deux prédécesseurs en terme de qualité pure, mais ce tome reste indéniablement une valeur sûre.

Sera  au rendez-vous une lecture agréable et fluide, même si, bien que comme cité précédemment elle restait relativement prévisible. On pourra aussi noter un travail remarquable sur la profondeur et la personnalité de tous les personnages. Cela aura pour effet de rendre ce petit univers sinistre et mélancolique très rapidement attachant (et hautement addictif). Il ne me reste plus qu’une chose à dire … Vivement la suite !

 

 note7

Auteur

sarthasiris

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. Je suis d’accord avec toi, vivement la suite. C’est le problème des sagas, les tomes se lisent toujours trop vite, et l’on reste alors sur sa faim…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*