Culture Z Livres Papiers — 09 juin 2011
Un horizon de cendres

un horizon de cendres

Titre : Un horizon de cendres
Auteur : Jean Pierre Andrevon

Editeur : Pocket

Sortie : 3 juillet 2008
Nombre de pages : 242

Site officiel : http://jp.andrevon.com/

 

 

 

 

 

Synopsis

Premier jour : Au loin, il y a votre voisin. Vous lui faites un signe. Jusqu’au moment ou vous réalisez qu’il est décédé depuis des semaines… Troisième jour : La télé enchaîne les émissions spéciales : partout dans le monde les morts reviennent. apathiques, ils errent au royaume des vivants… Cinquième jour : Paralysé de trouille et de dégout, vous regardez votre femme serrer dans ses bras au beau milieu de votre salon, une chose qui un jour, fut sa mère… Huitième jour : Votre femme vous a quitté après que vous ayez réduit en cendre l’ignominie qu’elle appelait “maman”. Neuvième jour ; La télé diffuse un reportage au cours duquel on voit une de ces choses, dévorer un chat vivant… ils sont désormais des millions et vous ne vous posez qu’une question : mon monde n’est-il pas désormais le leur?


Avis

Tout d’abord jetons un coup d’oeil côté zombies. Ce roman diffère du genre “classique” sur ces points majeurs :

  • Origine : Ce n’est pas un virus, ni une météorite, ni les OGM, mais l’ère nécrozootique, phénomène astrologique, qui provoque l’arrivée des zombies. Oups pardon des “non-vivants”.

 

  • Reconstitution : Les non-vivants se reconstituent au soleil (la nuit également mais beaucoup moins vite). Vous pouvez leur bousiller le cerveau cela ne change rien, ils reviennent ! Le seul moyen les réduire en cendres visiblement (et encore :p)

 

  • Evolution : Un peu comme dans le film Autumn la fin du monde (pour ceux qui connaissent), les zombies sont tout d’abord inoffensifs,  puis grignottent chats et chiens, et dernière étape de leur miraculeuse évolution: la chair humaine devient leur aliment préféré !

 

La critique en elle-même. Ce roman est scindé en deux parties, complètement distinctes.

La première est la contemplation passive de l’émergence des morts, de tout âge (celui qui est mort hier comme celui qui vivait au temps des pharaons). Nous suivons l’histoire d’un homme et sa famille, vivant tranquillement à l’air frais de la campagne qui assistent impuissant au phénomène nécrozootique. Cette partie du roman est très descriptive / comtemplative, mais aussi très ironique et bourrée d’humour. Humour qui prend naissance de la profession du protagoniste qui travaille dans un crématorium. De l’ironie mais aussi des interrogations, et réflexions. Qui sont-ils? Que veulent-ils?…

La deuxième partie est radicalement différente, voir carrément opposée ! Le père de famille posé, va devoir lutter, seul, en ville pour survivre. Un véritable survival horror, où l’on découvre avec plaisir la face caché de notre héro, ses nouvelles interrogations, et perceptions de la vie.

Ce roman conte donc l’histoire d’un homme. Ses peurs, ses craintes, ses angoisses, ses incertitudes et interrogations. L’histoire n’est donc pas centrée sur les zombies (oups non-vivants), mais sur ce quadragénaire désemparé face à une situation qui le dépasse, et arraché à sa famille. Pour ceux qui recherchent du shoot them up zombie et des rambo anti-zombies ou encore des histoire teenagers avec happy end , passez votre chemin !  Pour les autres, un livre de zombie français de cette qualité est incontournable !

 

 

note9

 

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

7 Commentaires

  1. Oulala, et ben, encore un bouquin à acheter alors.
    Pff… Je vais avoir besoin de plusieurs vies et surtout d’une augmentation de mon patron pour pouvoir assouvir mes besoins zombièsques :twisted:

    • Perso j’ai acheté le livre et j’ai trouvée cette histoire “zombiesque” insolite, vraiment excellente. J’ai même trouvé ça trop court! ou plutot, j’aurais aimé en avoir plus.

      Benooze, je suis exactement dans ce cas! =] j’ai travaillé dur ce mois ci et j’espère m’offrir quelques petites merveilles papier que j’ai decouvertes sur cette page géniale.

  2. Je l’ai également trouvé assez bon et recherché ,avec là aussi des appropriations de l’auteur qui sont intéressante (avec les recompositions des zombies par ex ), le petit reproche serai la fin un peu prévisible à mon sens.

    • Je l’ai également trouvé assez bon et recherché; avec là aussi des appropriations de l’auteur qui sont intéressantes (avec les re-compositions de zombies par exemple) le petit reproche serai le final un peu prévisible à mon sens.

  3. Pingback: Ebook Toxic - Homo Putridus, le star wars du zombie !

  4. Pingback: La nuit a dévoré le monde

  5. Tout bonnement excellent ! A la fois original sur son approche des zombies. Le roman est bien écrit et mélange émotions et vision poétique et écologique d’une planète où la mort prend le pas sur la vie… A lire absolument pour les fans du genre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*