Culture Z Séries Vidéos — 21 février 2014
Walking Dead, After, la critique!!!!

walking dead saison 4 épisode 9 rick et carlTitre: Walking Dead Saison 4 épisode 9 After

Réalisateur: Greg Nicoreto

Scénariste: Robert Kirkman

Avec: Danai Gurira, Andrew Lincoln, Chandler Riggs….

 

Tout de suite, la bande annonce!

Image de prévisualisation YouTube

Pitch: Après le désastre de la prison, le groupe est séparé. Rick, blessé gravement et Carl errent à la recherche d’un abri et de nourriture. De son côté, Michonne seule doit faire face à ses démons et choisir de continuer la lutte ou de mourrir….

L’avis de July:

Avec un peu de retard et on s’en excuse, enfin surtout moi, voici la critique de l’épisode de reprise de Walking Dead Saison 4! Alors au risque de me répéter, voici la saison qui offre à cet univers ces lettes de noblesses. L’épisode 8 était un peu en dessous niveau réalisation, l’épisode 9 nous offre des moments de pure poésie.

La séquence d’ouverture est juste magnifique avec un plan comme on n’en voit trop peu. La vision du tank qui avait servi à Rick pour se cacher au début de la série illustre très bien le retour à la survie en petit groupe, l’ére du chacun pour soi.

On commence avec la partie Rick Vs Carl. Si on avait déjà vu Rick être mis à mal par sa place de leader ou son rôle de chef de famille, il est très interessant ici de le découvrir blessé garvement sous la tutelle de son fils. Même si il n’est pas très présent physiquement pendant l’épisode, il passe la majeur partie du temps à dormir la feignasse, son aura est là. Certaines scénes sont vraiment impressionnantes tant il ressemble à un rodeur. Son aspect abîmé et son râle font que son fils en vient, lui aussi,  à se dire qu’il est décédé. Mais rassurez-vous, Rick n’est pas homme à se laisser abattre aussi facilement. Il revient d’ailleurs plus fort par la suite, mettant à plat ses différents avec son fils.

Carl, qui joue au super survivant pendant la majeur partie de scénes, voit tout de même sa place d’enfant le rattraper. Il transmet très bien le malaise des ados, à la fois adulte et enfant. Ses difficultés à se positionner mettent sa sécurité en péril et il lui faudra une vraie frayeur pour en prendre conscience. Le moment pudding sur le toit est magnifique. Très juste en émotions et parfaitement filmé!

 

Passons maintenant à Michonne. J’avais dit dans mes précédentes critiques que je trouvais son personnage éteint et que cela me faisait beaucoup de peine……Et bien rassurez-vous Michonne is Back! La revoilà affublée de deux zombies manchos comme à la belle époque. Elle est seule et commence à perdre la tête. Pour moi, c’est le passage le plus intéressant de l’épisode. On peut voir pas mal de choses relatives à son passé qui nous font comprendre à quel point elle a souffert. Loin de traditionnels flash backs, les réminiscences arrivent comme des rêves mettant mal à l’aise mais finement ammenés et sublimes. Durant sa longue marche au milieu des walkers, elle se trouve face à elle-même, la question est alors posée: Quand on a tout perdu, à quoi bon continuer? Doit elle abandonner et rejoindre le camp de l’ennemi par facilité ou bien continuer à se battre quitte à perdre le peu d’humanité qui lui reste. Sur le fil, tout en émotion, magnifique à tout moment, vous l’aurez compris j’adore ce personnage qui est pour moi un des plus intéressant de l’univers Walking Dead.

Un très belle épisode donc qui donne très envie de voir la suite, la réalisation est sublime, on doit un grand Big up à Greg Nicoreto définitivement la Master de cette série. On reprend le chapitrage par personnages qui est à mon goût une bonne option pour ce qui est de l’identification et pour la compréhension.  Kirkman a assuré un très bon scénario, loin des maladresses du comics en ce moment.

note10

Le teaser de l’épisode 10:

Image de prévisualisation YouTube

 

Auteur

july

Mère de famille nombreuse, experte en technique de combat de rues, maniement du sabre et vannes pourries, se dressant contre la futur menace zombie....parce que sans déconner ça finira bien par nous tomber dessus...hein?!

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. Très intéressant à lire. Une analyse tout en finesse (dans ce monde de brute) même si parfois je peux avoir une toute autre interprétation sur Carl . Passage de l’enfance à « l’adultolescence » donc symboliquement tuer le père .L’héritier du trône devant attendre la mort de son père… etc . Michonne est en effet le personnage de la série dans le fait que c’est peut être elle the walking dead. Quand tout espoir en elle a disparu,elle marche au milieu des rodeurs sans pour autant être trop inquiétée. .Plus d’âme, donc plus vivante.( arracher la mâchoire et couper les bras d’un rodeur lui enlève t’il l’envie de te bouffer?) C’est quand les émotions reviennent, que la vie reprend le dessus qu’elle se débarrasse de ses deux zombie représentant son passé. L’évolution de la psychologie du personnage conditionnera sa présence dans la suite de la série je pense.

    Je part de suite à la recherche d’autres critiques.

  2. Probablement l’épisode le plus fidèle au comic et au passage qui lui correspond dans ce dernier. Par contre, plutôt qu’un passage de l’enfance à l’adolescence, je verrais plutôt cela comme une prise de conscience par Carl du fait qu’il est, malgré tout, encore un gosse, qu’il a au fond de lui très peur et qu’il a toujours besoin de son père. D’ailleurs il refuse de tuer le père, physiquement et symboliquement et est près à mourir avec lui.

  3. Très contente de cette échange de point de vue:) Prochaine critique Dimanche, je vous invite très humblement à continuer d’échanger, c’est très stimulant! Merci !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*