Evenements FEFFS FEFFS 2012 Festivals — 04 octobre 2012
Week-end de clôture du FEFFS 2012 !

festival européen du film fantastique de strasbourg Oyez Oyez ZombiesWorldiennes et ZombiesWorldiens !

J’ai eu la chance d’assister à de nombreuses projections du FEFFS durant le 21 et 22 septembre, ainsi qu’à la clôture du festival. Dans cet article, je vous propose une overview des différents artistes présents au Village Fantastique de Strasbourg, la liste de chaque film auquel j’ai pu assister, accompagnées du lien de la critique complète, ainsi qu’une overview de tous les courts métrages présentés.

N’hésitez pas à consulter le site officiel du festival !

Après avoir déposé nos affaires au 32 (qui est une résidence de petits studios complètement neufs et très agréables, je vous la conseille) direction le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, pour récupérer nos badges presse, le programme et quelques bons pour des cafés à la buvette. Nous avons bien enchainé, voici un récapitulatif de ce que nous avons pu voir.

Les films

Grabbers de Jon Wright Un petit arrêt miam et direction Grabbers de Jon Wright. Une comédie horrifique tentaculaire, bien perçue par les spectateurs du FEFFS 2012. Je vous laisse découvrir mes impressions :

 

La critique de Grabbers de Jon Wright

 

resolution justin benson

Après une petite balade  au C.A.U.E pour voir l’exposition de maquette retour au Star St. Exupéry pour assister à Resolution, qui a été pour moi un réel coup de cœur. Ce film méritait largement une récompense…. qu’il n’a pas eu.. hélas…

 

La critique de Resolution de Justin Benson

 

sound of my voice zal batmanglijOn enchaîne ensuite avec Sound Of My Voice, très décevant selon mon point de vue, beaucoup moins pour d’autre puisqu’il a remporté l’octopus d’or du FEFFS 2012. Je vous laisse juger.

 

La critique de Sound of My Voice de Zal Batmanglij

 

 safety not guaranteed colin trevorrow Le film de clôture, Safety not guaranteed, projeté après la remise des prix du FEFFS 2012 :

La critique de Safety not guaranteed de Colin Trevorrow

 

 

 Le lendemain, c’est parti pour une longue séance de courts métrages, “internationaux” et “made in france”.

Les courts internationaux à ne pas rater selon moi :

 
TRAM de Michaela Pavlatova (Français)

Synopsis : Le quotidien d’une conductrice de tram se verra chambouler un beau matin. Au gré des secousses et des vibrations de la route, au rythme des tickets introduits dans le composteur, le véhicule s’érotise !

Critique : Court métrage animé très rythmé et humoristique. Un petit chef d’œuvre qui a suscité de nombreux rires dans la salle.

Note : 8/10

 

A Curious Conjunction of Coincidences de Jost Reijmers (Néerlandais)

A Curious Conjunction of CoincidencesSynopsis : Quelle sale journée pour Ferdy, Erich et Jacob. Ils vivent chacun à une époque différente et accumulent des maladresses sans conséquence immédiate, jusqu’au jour où tout se recoupe.

Critique : Un scénario original, un montage parfait, une musique entraînante, et des transitions sympathiques. Mon coup de cœur personnel qui a, hélas, seulement remporté une “Mention Spéciale” du jury.

Note : 9/10

 

 

Les courts internationaux récompensés par le jury du FEFFS 2012 :

 
The Bird Spider (La Migala) de Jaime Dezcallar (Espagne)

Synopsis : Un homme arachnophobe, souffre tellement de la séparation d’avec sa compagne qu’il décide de lâcher une mygale dans son appartement afin d’y créer une atmosphère encore plus insupportable.

Critique : Le court par ces images survole seulement le concept de la “torture psychologique” et de l’insupportable, sans entrer en profondeur dans le délire masochiste du protagoniste. Au final un résultat fade et ennuyeux. Je n’ai absolument pas adhéré à ce court. Il remporte cependant le Méliès d’argent ainsi que le prix du public.

Note : 4/10

 
The Last Bus (République Tchèque) de Ivana Laucikova et Matrin Snopek

Synopsis : La saison de la chasse a commencé. Les animaux craignant pour leurs vies montent à bord d’un bus et quittent la forêt pour se mettre à l’abri, mais très vite le bus est intercepté par des chasseurs.

Critique : Ce court étrange et décalé dérange. Un ambiance glauque à la limite du malsain.  Un très bon point pour la république tchèque ! Il remporte le prix de l’Octopus d’or et le prix du jury jeune au FEFFS 2012.

Note : 7/10

 

 

Les courts “made in france” à ne pas rater selon moi 

La Bifle de Jean Baptiste Saurel (France)

La BifleSynopsis : Le vidéoclub de Francis doit son succès aux films de Ti-Kong, star de Kung-Fu et briseur de nuques. Sonia, son employée dont il est fou amoureux, rêve d’obtenir un rôle dans le prochain film avec Ti-Kong.

Critique : Un humour à 100% phallique, qui suscite le rire. Un scénario original, de bons décors, des rebondissements, un bon mélange ! Dédicace au FX !

Note : 7/10

 

La vitesse du passé de Dominique Rocher (France)

La Vitesse du PasséSynopsis : Margot et Joseph partent s’installer loin de la ville dans une vieille maison à rénover. Un jour, la terre se met à trembler, Joseph chute depuis le toit et reste figé dans l’espace et le temps.

Critique : Malgré quelques longueurs ce court marque les esprits par sa mise en scène, ses plans travaillés et son originalité.

Note : 7/10
 

 

Les courts “made in france” récompensés par le FEFFS 2012

Le Vivier de Sylvia Guillet (France)

Le VivierSynopsis : Mathilde se calfeutre dans sa maison afin de protéger André, son mari qui souffre d’une étrange maladie. Elle veillera sur lui jusqu’au bout et personne ne la séparera de celui qu’elle aime.

Critique : L’ambiance décalée, irréaliste, sombre et inquiétante évoque du Genet ou du Caro. L’atmosphère malsaine fait suffoquer les spectateurs. Et une fin délicieuse. On en veut encore !

Note : 7/10

 

The Island Keeper d’Aude Cabannes, Julien Malor et Charlotte Pipet

The Island Keeper

Synopsis : Un homme tente de s’échapper d’une prison située au beau milieu d’une île, mais sa fuite ne sera pas sans difficultés lorsqu’il rencontrera le plus étrange des gardiens…

Critique : Seul les effets spéciaux sont à retenir, le reste est absent.
 
 Note : 4/0
 
 

 

 

Et pour finir, une petite balade dans le Village Fantastique où nous avons pu alors rencontrer deux artistes très talentueux :

 

White Water Univers

Florent peint sur tissu à l’eau de javel… Non seulement ce procédé est original, mais cet artiste à un incontestable talent ! Avec son petit pinceau et son pot de javel, il fait des miracles !

Site Officiel
Groupe Facebook

 

Voici une ou deux photographies de ses œuvres :

 white water univers flo

 white water univers

 

Christ-OFF

Cet artiste lui, propose des éléments de déco tout à fait “fantastique” avec ses réalisations.

Site officiel

scuplture etrange kristoff

 

Conclusion

Je n’ai qu’une chose à dire…. à l’année prochaine, pour le FEFFS 2013 !!!!!

Je tiens tout particulièrement à remercier Lucie, pour son temps, son accueil et sa gentillesse.

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*