Films Vidéos — 16 septembre 2011
Zombie (Dawn of the dead)

Réalisateur : George A. Romero

Titre original :  Dawn of the Dead
Long-métrage : italien , américain

Genre : Epouvante-horreur , Action
Durée : 01h55min

Année de production : 1978

Date de sortie cinéma : 11 mai 1983

Film  disponible en DVD depuis le : 18 juin 2008

Film disponible en Blu-ray depuis le : 23 novembre 2010

 

Synopsis : Philadelphie est envahie par les morts-vivants . Un groupe de survivants se réfugie dans un centre commercial à priori désert … Alors que la vie s’organise à l’intérieur, la situation empire à l’extérieur…

Bande annonce :

A propos :

Zombie (Dawn of the Dead) , est le deuxième film de zombies de notre créateur (pôpa!!) , après La Nuit des morts-vivants , Zombie reprend et prolonge le principe de départ.

Connu en tant que sommet du gore, il fut censuré en France pendant plusieurs années pour cause de cervelle explosée, de sang giclant de tous les cotés, de bides lacérés déversant leurs entrailles …

Si La Nuit des morts vivants laissait planer le doute sur la possibilité d’un retour à la normale, Zombie annonce dès ses premières images que la norme a changées : dès le début, les morts sont aussi présents que les vivants, la société telle que nous la connaissions ne pourra pas renaître.

Zombie donnait également l’occasion de réunir un duo où un Black et un Blanc rassemblent leurs efforts en commun pour sauver la planète. Pour l’époque, cette modélisation des personnages est novatrice, et ce, même dans les détails les plus subtils. Par exemple, ceux qui ont toutes les chances de survivre sont en fait ceux qui échoueront en premier, à l’exception du coéquipier blanc a priori sans failles semble se sortir sans problèmes de toutes les situations. Le Black, même s’il ne meurt pas dans la fiction, n’arrive pas à dissimuler ses sentiments (ses larmes au début) ni à dégainer plus vite que son ombre (il sera épaulé par son coéquipier).

Dans Zombie  l’important n’est pas de vivre mais de survivre.

L’une des scènes qui m’a marquée :

celle qui  montre la transformation d’un membre du groupe  en zombie (ce dernier est caché sous une couverture). Tout se résume par la simple expression du regard, accompagnée par le volume de la TV qui monte progressivement et qui renforce cette montée de l’angoisse, de la peur, du stress … On perçoit le visage désincarné de l’ami qui, par son regard livide, semble demander à son camarade “tue-moi “. Un peu comme Jeff Goldblum dans La mouche de David Cronenberg où ce dernier place directement le fusil sur son front pour que sa femme l’achève.

Auteur

Tout juste sortie d'une formation infographiste et web designer , je me suis lancée dans la création de mon site 100 pour sang horreur (en construction) site multidisciplinaire sur l’horreur. On y retrouve tous ceux qui ont frayer avec l’horreur en musique, au cinéma, en sculpture, etc. j'ai toujours eut une passion dévorante pour le cinéma et tout ce qui touche au gore Romero est sa trilogie des morts vivants...Surtout ZOMBIE pour le huits clos étouffant. Peter Jackson pour Braindead ....d'ailleurs si je devrais choisir mon arme préférée cela serai la fameuse tondeuse a gazon

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*