Films Vidéos — 13 mars 2012
Zombie Undead, la critique !

zombie undeadRéalisation : Rhys Davies

Scénario : Kris Tearse

Genre : Horreur, Épouvante

Année de production : 2010

Durée : 1 heure et 19 minutes

Casting : Ruth King, Kris Tearse et Barry Thomas

 

 

Synopsis

Sarah se réveille à l’hôpital, (ça devient une habitude maintenant dans les films sur ce sujet !) après s’être évanouie alors qu’elle y conduisait son père, victime d’une morsure. Rapidement, elle rencontre, dans cet établissement, un homme muni d’une machette dont l’objectif est de retrouver son frère. Puis un ambulancier rejoint le groupe. À eux trois, ils tenteront de survivre tout en essayant de retrouver le frérot et le père de Sarah.

 

Critique

Le film est un huis-clos dont l’histoire se déroule essentiellement dans cet hôpital. Réalisé par Rhys Davies, cette production tente de convaincre par une jaquette DVD particulièrement réussie. Malheureusement, une fois la galette dans le lecteur, les choses se compliquent.

La faute à qui ? Eh bien, un peu à toute l’équipe du film en fait.

Le premier désigné est le directeur de la photographie, par ses choix plus que douteux. Une présence envahissante de tremblements et autres plans déséquilibrés voulant imposer un style réaliste, mais en fin de compte nauséeux. Il abuse aussi des plans rapprochés, comme par exemple un plan fixe sur un téléphone, qui n’apporte rien.

Pour l’accompagner dans ce naufrage, il y a les acteurs dont le jeu est plus que pitoyable. On notera, entre autre, la décontraction de l’homme à la machette face à des zombies. Lors d’une scène d’action, (pour garder le/la spectateur/trice éveillé/e), Sarah frappe un mort-vivant comme si elle tapait un insecte avec un journal roulé. C’est l’un des rares passages où elle ne pleure pas !

Et que dire des zombies ?

Je pense que ce sont les morts-vivants les plus cools du cinéma fantastique. Lors d’une attaque, on a presque le temps de boire tranquillement un café avant de les avoir sur le dos. C’est à se demander comment certains ont été mordus !

Les maquillages sont juste acceptables et ce ne sont pas des plans courts sur des êtres dévorant (bruyamment) des semblants d’intestin, au demeurant mal faits, qui nous emballerons.

Pour ce qui est du scénario (si, si, je vous assure, il y en a un ! Enfin je crois !!), on frôle le comique par moment. En effet, après trente minutes de pérégrinations stériles dans les locaux hospitaliers, il y a un passage où les acteurs, qui savent que l’endroit grouille de zombies, discutent tranquillement au milieu d’un couloir sans surveiller leurs arrières. D’ailleurs, mis à part l’homme à la machette, personne ne juge utile de s’équiper d’une arme. Ah si, j’oubliais la fameuse scène du tire-bouchon, quand Sarah le plante dans la tête d’un zombie. (Là j’ai fait un retour en arrière, car j’ai cru que j’avais maladroitement basculé sur une autre chaîne avec la télécommande). Ouah ! Que d’action !

Mais ne vous inquiétez pas, ce tire-bouchon n’a pas été trouvé par accident, non, Sarah le sort de sa poche et explique, qu’elle en a toujours un sur elle quand elle part en vacances. Ça fiche les jetons hein !!

Il y a aussi la scène de l’ascenseur, qui n’est là que pour imposer un plan de vue particulier. D’ailleurs, ça a tellement plu au réalisateur qu’on a l’impression qu’ils voyagent (oui, on peut parler de voyage) dans l’ascenseur de l’infiniiiiiiiiiiiiiiiiiiii.

Bref, je ne vais pas m’étendre davantage, ce serait donner à ce film plus d’importance qu’il ne le mérite. Sachez toutefois que depuis 25 ans, je regarde ce genre de films (oui je suis un vieux !) et je n’avais pas visionné un film aussi mauvais.

Les Anglais nous avaient habitués à voir du bon dans ce domaine, voire même du très bon, mais ce qui est rassurant c’est de savoir qu’ils peuvent faire ça aussi.

Peut être penserez-vous que je suis trop dur, surtout pour ma première critique alors je vous invite à perdre 1h19 de votre temps en regardant ce film. C’est peut être le gros point positif de cette production : son temps court. Avec tout de même une très chouette jaquette, même si la mise en scène dessus n’a rien à voir avec l’histoire.

Si je devais lui donner une note, ce serait 1/10, pour la pellicule usée.

Zombiesquement vôtre !

 

 Bande Annonce

Image de prévisualisation YouTube

 

note1

 

 

  

 

Auteur

charette1796

Bonjour, Je suis fan de zombies depuis les années 80 (j'ai 41 ans !) J'ai découvert votre site par hasard et je tiens à vous féliciter pour son contenu complet et actualisé. Bravo

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. Quel courage! Moi je n’ai pas pu arriver jusqu’au bout, 30 minutes m’ont suffit.
    Entre la même porte par laquelle ils passent et repassent (avec des cadrages différents et pas toujours dans le même sens pour qu’on croie que ce sont des portes différentes), les couloirs qu’ils longent dans des sens différents, … on a l’impression qu’ils avaient 25m2 pour faire leur film et qu’à la fin (des 30 minutes pour ma part) on les a vus sous tous les angles possibles.
    Je suis donc tout à fait d’accord avec ton avis.

  2. Il est vrai qu’il a vraiment fallu que je me force pour arriver au bout !!
    C’était pour la bonne cause : pour vous faire économiser 1h19 de votre temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*