BD Papiers — 21 mars 2011
Zombies, Tome 1 : La divine comédie

LE FACE-À-FACE MORBIDE ENTRE HUMAINS ET ZOMBIES.

L’être humain ne règne plus au sommet de la chaîne alimentaire. Les zombies lui ont volé sa place et rien ne semble pouvoir les arrêter. Est-ce la fin de l’humanité ? Pas sûr… pour certains ce n’est qu’un recommencement.
Sam a fui les grandes villes et laissé sa fille derrière lui. Pourtant, maintenant que silence et désolation règnent sur les États-Unis, il la croit toujours en vie… Il doit la retrouver, il ne survivra qu’ainsi.

 

 

 

Auteur

obelix87

Articles relatifs

7 Commentaires

  1. Alors celle là… que dire…
    Et ben, si y’a une BD de ZOmbies à acheter, c’est bien celle là ! Les yeux fermés même.
    Des couleurs et un rendu exceptionnels.
    Une histoire prenante qui démarre comme jamais vous pouvez l’imaginer.
    Un rythme et des dialogues sans concession.
    Un début d’intrigue qui se pose dès ce tome 1
    QUE DU BON !
    Le tome 2 sort fin août ou début septembre, mais attention le tome 0 doit également sortir avant fin 2011.
    Ce dernier doit retracer la première journée de l’épidémie Z.
    Bref, il faut vraiment acheter ça les gens !

  2. Alors que tout le monde attend avec impatiente la sortie du tome 2 (la brièveté de la vie), j’ai eu, il y a peu de temps, une très mauvaise surprise….
    En effet, en parcourant le site des éditions Soleil (soleilprod), j’ai pu constater qu’ils annoncent la sortie officielle au 28 septembre prochain !!!!
    Naaaaaaaaaaaaaaaaannnn !!
    :shock:
    Que penser alors que mon libraire me l’avait annoncé pour la fin de ce mois et que sur le site de la Fnac, une livraison est prévue à partir du 17 août??? j’ai peur.
    :razz:

    En tout cas, j’ai eu une bonne nouvelle car au mois de novembre sortira le tome 0 !
    Le récit se situera au moment de la contamination.
    Et ce n’est pas fini, car un one-shot (une histoire en un tome) verra également le jour avec une histoire directement liée à la série ZOMBIES, mais dans une autre ville.
    :!:

    • Bonjour, Effectivement la sortie est retardé pour le 28/09 !!
      Tu parles du tome 0 de Zombies ? Peux tu m’en dire un peux plus sur les 2 Bd a venir ? As tu des visuels ?
      Merci

      • Je n’arrive pas a poster un message avec une image (surement un problème de droits de rédacteurs).
        Alors, je t’invite à lire ce blog: http://www.studiokameleon.com/Istin/dotclear/index.php?tag/Zombies

        tu y trouvera le visuel et les infos
        bien à toi :smile:

        • Merci pour le lien ! cela mérite une petite brève ! sur le site ! et le one shot ?

          • Le one-shot se nommera ZOMBIES- Mystic Lake.
            On retrouve un visuel d’une planche en noir et blanc sur le même lien que j’ai donné au dessus, plus précisément au post de la date du 19 janvier 2011 (paragraphe 2)
            ;-)

  3. La très grande originalité de cette bande dessinée dont je viens de lire le premier tome réside avant tout dans sa narration. Les situations les plus désastreuses et les plus sombres sont décrites par le héros-narrateur avec un certain humour. Attention !rien à voir avec l’humour débridé de Evil Dead de Sam Raimi, non ici il s’agit davantage d’une légère dose d’ironie qui, je dois l’admettre crée une sorte de décalage avec la réalité vécue par le personnage principal. On sent que cette ironie, cet humour lui permet évidemment de tenir le coup, de ne pas trop réfléchir à ce qui lui arrive. J’ai beaucoup aimé ce mélange entre horreur, drame et humour. Si des films comme Bienvenue à Zombieland ou Shaun of the Dead jouent clairement la carte du décalé, cette bande dessinée livre un habile cocktail qui ( il faudra voir la suite) se démarque de bien d’autres oeuvres zombiesques.

    Extrait:  «  La petite maison dans la prairie…le générique me tourne dans la tête. Impossible de penser à autre chose. Ça m’évite de réaliser que j’agis comme un idiot. Vu le moment, je préfèrerais Matt Houston, Mac Gyver, Rick Hunter…Même Walker Texas Ranger ça m’irait…Mais non c’est la Petite Maison dans la Prairie et tous leurs petits culs bénis qui ont gagné. J’ai jamais pu voir plus de cinq minutes de cette série sans vouloir sauter par la fenêtre. Si je meurs aujourd’hui, j’aurai vraiment gaspillé mes derniers moments en pensées merdiques. »

    J’adore :D

    Mais ne nous méprenons pas sur la marchandise, La Divine Comédie ne doit pas son titre au hasard, l’enfer et le purgatoire restent omniprésents, reste à savoir si le paradis est au bout du tunnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*