ZombiU, le test complet !

Chouette, j’ai reçu ma WiiU ! La classe, je vais pouvoir jouer à Pikmin, Mario, EpicMickey… Une boite m’intrigue cependant, à contre pied des couleurs criardes et acidulées, on y voit un zombie qui semble être anglais, le flegme en moins. C’est bel et bien sur WiiU que le nouveau monument de l’horreur est bâtit !

 

Ah… ZombiU, on ne peut pas dire que nous ne l’attendions pas celui là. Les vidéos nous avaient mis l’eau à la bouche depuis un petit bout de temps, sans compter que le soft sort uniquement sur la nouvelle machine de Nintendo ! Il s’agit donc d’un pari ambitieux pour Ubisoft comme pour la firme japonaise, les premiers devant convaincre une clientèle historiquement jeune et familiale et les seconds devant ouvrir leur public et aller chercher les « gamers ». Pour ce faire, il fallait passer par un jeu de zombies certes, mais avant tout hardore !

C’est donc avec excitation que l’on insère sa galette dans la nouvelle WiiU. L’odeur du neuf, la tablette noire rutilante (si si c’est possible) et c’est parti pour… 4 heures de mise à jour ! Quoi !!? Bon okay, ellipse !

Une seule arme de corps à corps oui, mais elle est culturellement raccord !

Après ces petits ajustements techniques votre humble serviteur a gagné deux choses : son excitation a été très largement refroidie, ce qui nous donne plus d’objectivité. La seconde ? L’obscurité ! La nuit était tombée, l’horreur pouvait commencer.

 

Il était une fois, au pays des rois… et de la reine

La scène se passe à Londres. Kate et son bébé ne sont plus là, la reine mère elle-même a déserté. Pas de doute : c’est l’apocalypse ! En effet, les zombies ont pris d’assaut le pays du thé et notre avatar est l’un (ou l’une) des rares survivants. Rare oui, mais pas unique car dans cette longue escapade qui s’annonce, vous devrez composer avec les humeurs d’une voix qui communique avec vous par radio de façon anonyme à la façon d’un Dead Island. Nous ne vous dirons pas s’il s’agit d’un ami ou d’un ennemi, sachez cependant que ce survivant ne sera pas sans amener une intrigue pleine de surprises. Commencent alors nos premiers pas…

« Oh Nintendo c’est pour les casu qui savent pas jouer ROFL ! » nous écrivait Kévin Tage il y a peu de temps. Détrompe toi petit malandrin, ZombiU n’est clairement pas destiné aux joueurs dilettantes. Il s’agit d’expérimenter un véritable survival-horror à l’ancienne. L’obscurité vous garde près d’elle dans son noir manteau en permanence. N’espérez pas non plus vous la jouer « je tire j’avance » car les munitions sont très rares. Il est très exceptionnel de pouvoir vous lancer dans un affrontement sereinement tant les balles sont une ressource précieuse. Très rapidement le joueur se crispe, se mouvant très lentement dans la pénombre pour éviter les mauvaises rencontres. Votre avatar saura vous transmettre sa tension, car au moindre hurlement vous entendrez son souffle s’accélérer et s’intensifier. Efficace!

C’est pourtant l’un des points que de nombreux joueurs pourraient regretter. L’action est rare et le rythme lent. En effet, ZombiU est à la fois un titre d’ambiance et un titre difficile. Ainsi, il faut accepter de laisser le scoring au placard et nos instincts de maniac shooter pour se laisser entraîner dans ce Londres apocalyptique où la survie sera votre seule priorité.

L’utilisation de la tablette est d’une intelligence remarquable.

Votre arme de prédilection ? Une batte de cricket ! Shaun of the Dead n’est pas loin ! Ce bel artéfact sylvain vous rappellera aussi le non moins fameux Dead Island… et vous aurez tort (et le tort tue haha… hum…) Et oui, il ne s’agit pas de faire face à trois ou quatre Z et les éliminer en quelques coups, non non ! Il faut bien compter cinq ou six coups pour tuer un seul opposant. Le système de combat est un brin répétitif il faut l’avouer. La faute à une arme unique au corps à corps (ils auraient pu ajouter quelques armes au corps a corps tout de même, histoire de varier les plaisirs) mais il faut bien avouer que le tout est très immersif. Les coups étant lents car ils essoufflent votre personnage (qui pousse des cris d’efforts et de dégoûts), vous ne pouvez vous permettre d’affronter plusieurs zombies en même temps car, oui, ces derniers peuvent vous tuer en un coup… gloups. Et vous savez quoi ? C’est comme au ciné, toute sortie est définitive… re gloups…

Parlons de la mort justement. Vous aurez beau esquiver vos adversaires et vous imposer une discipline militaire dans vos déplacements, la mort n’est jamais très loin. Le moindre Zombie est prétexte à un stress énorme car lorsqu’un mort vivant vous attrape c’est purement et simplement le game over. Il faut expérimenter cela au moins une fois, perdre son personnage qui avait de l’équipement et des armes à cause d’un zombie lambda que vous n’aviez pas entendu… depuis DayZ et WarZ on n’avait pas ressentit ça ! Et la mort est très punitive ! Oubliez les respawn tous les quinze mètres à la COD (je ne dénigre pas, j’explique). Lorsque l’on meurt, c’est pour toujours. Ainsi vous reprendrez la partie avec un autre survivant avec un équipement type du départ : une batte, un pistolet et six balles. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de retrouver votre cadavre (enfin celui de votre défunt avatar) et de le tuer (enfin le re tuer quoi… vous suivez, hein ?) pour récupérer son sac et ses équipements. En cas d’échec, l’ensemble du matos est perdu. Point. Le plus cruel, c’est qu’un personnage bien équipé meurt souvent à un endroit très dangereux, endroit ou un personnage qui vient de sortir de l’abri, avec juste 6 munitions en poche ne sera pas de taille à moins de se montrer inventif. Dans tous les cas, ces situations vous mettent  une pression folle et on en redemande. Une fois mort (ça vous arrivera forcement, promis) vous pourrez consulter une fiche sur le personnage pour regarder son temps de survie, les zombies tués etc. A vous de battre votre score.
La peur de mourir est donc omniprésente, les combats sont à redouter et le tout est servi par une mise en scène tout aussi efficace. Les moments mémorables s’enchaînent, le point culminant étant sans nul doute le passage de la crêche qui n’est pas sans rappeler Dead Space.

Le multi n’est vraiment pas intéressant…

Vous affronterez des zombies mais aussi des agents de la protection civile qui nécessiteront environs dix coups de batte et des zombies cracheurs qui ont la facheuse tendance à vous aveugler. Bon il y a bien d’autres zombies, mais mieux vaut garder le silence.

L’autre grand point fort de ce ZombiU est son gameplay. Votre humble serviteur avait un peu peur de cette tablette en guise de contrôleur. Il faut bien avouer que ZombiU sera LE jeu de référence pendant un bon bout de temps en matière d’utilisation de la tablette. Les commandes sont intelligentes, subtiles et ingénieuses. Toutes les capacités, ou presque, de la « mablette » sont utilisées sans pour autant être intrusives.  La manette sera votre sac, un radar, un analyseur, une lunette de snipe… tout cela sans jamais mettre le jeu en pause. Et là, ça ne rate pas, vous regardez votre sac et plus l’écran, et paf ! Croqué (ben oui, rien à voir avec les chocapic) ! Autre exemple amusant, vous êtes dans un couloir assez long bloqué par une porte avec un digicode. Plusieurs zombies se rapprochent de vous et vous n’avez pas tous les chiffres du code pour vous sortir de ce pétrin  Il va falloir alors taper toutes les combinaisons possible en espérant tomber sur la bonne avant d’être à portée de bras. Quand on vous dit que la tension est au rendez vous.

God save the queen… et nous avec si possib’

Deux reproches cependant pour le jeu des ptis gars d’Ubisoft : Graphiquement, c’est assez moche. Les textures bavent un peu, le brouillard est aussi crédible que dans Silent Hill 2 et les animations sont datées. Si le jeu n’est clairement pas la réponse à offrir aux détracteurs de la console qui se moquent de cette nouvelle Wii qui possède des caractéristiques de consoles sorties il y a sept ans, il faut néanmoins rester objectif sur le produit. L’emballage n’est peut être pas tip top (sans être horrible), il reste efficace, immersif et extrêmement prenant ! Second point noir, un multijoueur anecdotique qui fait plus tache qu’autre chose…

 En bref :

Le constat est simple : EXCELLENT ! Ce jeu est une bonne raison d’investir dans une WiiU pour Noêl. Très ingénieux dans ses contrôles, le jeu est aussi prenant qu’éprouvant. Chaque combat est un moment de tension, tout comme les phases d’exploration où vous vous demandez ce qui va vous tomber dessus. Au final vous en ressortez fatigué, l’ambiance éprouvante étant très communicative et surtout : vous aurez peur ! Rien que pour ça, fonçez ! Cependant pour ceux qui recherchent un jeu d’action, passez votre chemin.

 

note8

Auteur

Baltorg

Chroniqueur Jeux vidéo

Articles relatifs

10 Commentaires

  1. Bien d accord avec ton article a part quelque point
    Bon graphiquement c vrai qu il est pas très jolie mais je voudrais vous ramener quelque année en arrière à la sortie de notre belle PS3 et c qu’elle que jeu avec qui graphiquement n étais pas superbe non plus une console à sa sortie est toujours assez dur à programmer , la je trouve qu il est pas si mal pour un premier jeu
    Après le mode multi je trouve assez sympas sauf les laps trop petite mais bonne parti de rigolade avec un collègue
    Les point faible du jeu c les temps de chargement un peu long l histoire à bien suivre car assez dur à comprendre (ou c moi qui suis un peu con ) voilà tout le jeu est excellent a par sa et une console avec un futur assez prometteur je pense
    Sur ce à plus

  2. Bonsoir (ou bonjour) Brice !
    Alors oui la console est récente néanmoins le kit de développement est peu ou prou celui de la xbox360/PS3. Les devs n’ont pas eu à franchir le fossé que représentait le passage PS2/PS3. Au contraire, il est relativement simple (pour eux, hein) de développer sur une telle console puisque les composants sont de puissance équivalente aux autres consoles de salon, avec de la mémoire en plus.
    Pour ce qui est des chargements ils sont en effet très long, même si nous pouvons noter l’effort pour rendre ces temps de chargements ludiques et utiles (rapport à la carte par exemple).
    Cela reste un très bon jeu qui j’espère inspirera les autres studios en matière de gameplay !
    Merci pour ta lecture et ton commentaire ;)

  3. se jeu ma super plus car je l’ai suivi dans son integralite sur la chaine youtube de MRBboy

  4. J’hésite toujours à acheter la console pour découvrir uniquement ce titre. Mais sérieusement je ne vais pas dépenser plus de 300 euros pour jouer juste à un seul jeu, sachant que les autres ne m’attire nullement. Je me sent un peu frustré pour le coup.

    • stop à la frustration, je l’ai trouvée le pack pour moins de 200 euros cool.

  5. Le bon coin. …

  6. J’ai enfin un jeu de zombies digne de ce nom. Zombiu est une expérience unique dans le jeu video. C’est du jamais vu tout en conservant les classiques du genre. Bref je ne regrette pas d’avoir fait l’acquisition de la console pour l’occase. Tout bon fan qui se respectent doit absolument découvrir ce titre.

  7. c’est un super jeu, stressant au possible (un conseil, n’y jouez pas à 22h si vous voulez dormir après)
    bon, ok, les graphisme ne sont pas les meilleurs que j’ai pu voir. par contre l’ambiance est juste génialement terrifiante.
    à chaque fois que je me concentre sur la tablette , je garde un oeil sur l’écran TV pour éviter de me faire bouffer. on avance lentement et prudemment en longeant les murs, et en regardants à chaque fois partout avant la moindre action.

    bref, un excellent survival; bien mieux qu’un L4D2 (je sait, c pas comparable) auquel je jouait avant.

  8. J’aimerais bien une adaptation PC moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*